Des bornes de reconnaissance faciale pour choisir son menu à San Francisco

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 11 novembre 2022 - 17:00
Image
fast-food
Crédits
Unsplash
À San Francisco, une société de logiciels prévoit de déployer des kiosques équipées de technologie de reconnaissance faciale dans les restaurants, pour proposer des menus personnalisés
Unsplash

Un nouveau logiciel propose la recommandation de menus par reconnaissance faciale. Cette technologie va se généraliser dans les fast-foods de San Francisco d'ici à la fin de cette année. 

La reconnaissance faciale pour moderniser la restauration 

À San Francisco, à deux pas de la Silicon Valley, les innovations se succèdent à grande vitesse. Alors que la ville a interdit la reconnaissance faciale par la police et d'autres agences du gouvernement local en raison des inquiétudes croissantes pour la protection de la vie privée, dans le secteur commercial, les acteurs offrant cette technologie n'hésitent pas à s'en servir. Raydiant, une société de logiciels, prévoit de déployer des kiosques équipés de technologie de reconnaissance faciale, dans les restaurants, pour proposer des menus personnalisés en fonction de l’apparence des personnes. 

Une intelligence artificielle scanne les visages pour proposer des menus

Cette technologie, déjà testée dans les fastfoods KFC chinois, sera intégrée à des bornes déjà existantes dans les chaînes de restauration rapide. Une caméra scannera le visage de la personne, pour évaluer son âge, son sexe et son humeur, et proposera des repas en fonction. L'objectif, selon le PDG Bobby Marhamat, est de créer une expérience personnalisée pour les clients, tout en aidant les restaurants à augmenter leurs ventes. Pour les restaurants, l’objectif sera aussi de collecter des données sur le type de client.

En théorie, les clients n'auraient pas à se soucier de la confidentialité des données et des analyses de visage, car l’entreprise n'enregistre pas de données individualisées, et ne les vend pas à des tiers, assure Raydiant. Cependant, des utilisateurs ayant testé la technologie qualifient ce système d’effrayant, avec des algorithmes qui peuvent être facilement biaisés. À mesure que la technologie progresse, la manière dont les données personnelles sont utilisées, qu'elles soient anonymes ou non, sera sans aucun doute une préoccupation pour les défenseurs des droits et libertés.

Le fabriquant des bornes de reconnaissance faciale espère pour sa part que sa technologie sera accueillie comme une simple méthode supplémentaire pour cibler le consommateur.

Une technologie amplement déployée dans les cantines et autres services

Si la recommandation de menus semble être plus sensible, certains services ont déjà adopté la reconnaissance faciale à l'aide de bornes, mais seulement pour accélérer le paiement. Au Royaume-Uni, par exemple, neuf écoles ont mis en place le paiement biométrique pour accéder aux services de la cantine. Un dispositif associé à un logiciel qui scanne le visage des enfants pour vérifier que le paiement de la cantine est en règle. 

À LIRE AUSSI

Image
Le robot humanoïde Ginger sert les clients dans un restaurant de la capitale Katmandou
Des robots serveurs font leur apparition dans les restaurants français
Depuis deux ans, sous prétexte de pénurie de main d’œuvre et de crise sanitaire, des robots serveurs ont été déployés par des restaurateurs aux États-Unis, en Chine, e...
04 mars 2022 - 12:43
Société
Image
Giovanni
Un cuisinier virtuel conçoit un menu à l'aide d'une intelligence artificielle
Après les robots-serveurs, voici le chef virtuel, une intelligence artificielle dotée d’un personnage en réalité virtuelle, qui peut concevoir des plats et les présent...
04 octobre 2021 - 12:53
Lifestyle
Image
serveur
Pénurie de serveurs : les restaurateurs vont-ils faire appel aux robots ?
Pendant la crise sanitaire, avec la fermeture des restaurants, de nombreux professionnels de ce secteur ont été forcés de trouver une autre profession. La reconversion...
20 mai 2021 - 14:26
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.