Un jeu vidéo français pour accompagner la transition écologique de l’agriculture

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 28 février 2022 - 17:26
Image
Roots of tomorrow
Crédits
Roots of tomorrow
Une transition écologique avec un scénario "made in France"...
Roots of tomorrow

Cette année, à l'occasion de la 58e édition du Salon international de l’agriculture de Paris, qui se tient du 26 février au 6 mars, la dernière version d'un nouveau jeu vidéo sur l’agroécologie est mise à l'honneur. Le jeu vidéo en question, "Roots of Tomorrow" ("Les racines de demain") a été conçu avec l'objectif d’accompagner la transition agroécologique en proposant un jeu de simulation et de stratégie sur l'agroécologie, en 3D et en temps réel, avec des exemples locaux. Les gagnants du grand tournoi officiel, qui était ouvert à tout le monde entre le 11 et le 21 février, seront récompensés lors d’un événement dédié au Salon de l'agriculture.

Des jeux vidéo à vocation pédagogique

Le but de ce jeu, explique Elise Gabassi, responsable marketing de Gamabilis « est de réussir sa transition vers l’agroécologie en dix ans en parvenant à un équilibre », en tenant compte des critères économiques, sociaux et environnementaux. Si d’autres jeux de simulation agricole existent, "Roots of Tomorrow", développé par la start-up francilienne Gamabilis (studio de jeu vidéo spécialisé dans la création de jeux qui donnent envie de changer le monde) et l’Institut national de la recherche agronomique (INRAE), se distingue des autres grâce à une équipe de scientifiques et d’acteurs du monde agricole qui assurent de la fiabilité des données et du contenu du jeu. Dans le cas de "Roots of Tomorrow", le joueur reprend une exploitation agricole (du bétail et de la culture de terres) qu’il doit faire évoluer vers un modèle plus écologique. Ce jeu se veut aussi pédagogique : une version a été adaptée à destination des enseignants des écoles d’agriculture. Dans cette version, l’enseignant peut paramétrer une partie en fonction de son objectif et de ses contraintes. Il peut déterminer la durée du jeu, la fréquence d’un événement et fixer un objectif à ses élèves.

Une transition écologique avec un scénario "made in France"

Les trois scénarios du jeu se déroulent chacun dans une région de France, à la différence de nombreux jeux de simulation agricole qui se déroulent aux États-Unis. Pour l’instant, le joueur peut choisir comme scénario la Bretagne, la région PACA ou la région Grand-Est. Comme dans la vie réelle, outre le bétail et la terre, le joueur doit tenir en compte des problèmes de recrutement et de gestion de personnel, de la répartition et de la charge de travail, du choix d’un mode de production et de distribution, du respect des normes environnementales, de la météo, et des contraintes liées au monde de l'agriculteur-entrepreneur. Il doit aussi construire et améliorer les bâtiments, opter pour un type d’énergie, surveiller ses émissions de gaz à effet de serre… Des facteurs qui sont particulièrement en cohérence avec la réalité, suivant les données recueillies par le comité scientifique.

Le bien-être animal au cœur du jeu vidéo

Une autre particularité du jeu est la prise en compte des nouvelles exigences éthiques dans le secteur agricole, qui demandent des élevages respectueux du bien-être animal. « L’animal n’est pas considéré comme une simple matière première », précise Elise Gabassi. Dans ce jeu, pas question d'encourager la surconsommation par exemple. Le jeu encourage la création d’espaces ouverts sur l’extérieur ou le plein air pour plus d'éthique agricole et de respect dans la relation à l’animal.

Les joueurs, une cible du gouvernement à convertir aux métiers agricoles

Les joueurs ont déjà été identifiés auparavant, par le ministère de l'Agriculture, comme groupe potentiellement intéressé par ce secteur. En octobre 2021, le gouvernement avait lancé une campagne autour de “Farming simulator” pour relancer la passion pour les métiers agricoles, à l'occasion de la sortie de la dernière version du jeu vidéo. Depuis plusieurs années, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Julien Denormandie, utilise le Salon de l’agriculture pour mettre en avant les jeux comme instrument de sensibilisation, permettant ainsi aux jeunes de plonger en réalité virtuelle dans l’univers de l’agriculture, de conduire un tracteur, retourner la terre, semer, répandre des pesticides, récolter, déposer le fruit de son dur labeur à la coopérative, etc. Cette fois-ci, avec le développement de "Roots of Tomorrow", les jeunes pourront le faire dans des scénarios français, adaptés aux contextes particuliers des trois régions proposées.

À LIRE AUSSI

Image
Action écologie
"Action écologie", pour une écologie "authentique, non-politisée et non-catastrophiste"
"Action écologie", une nouvelle association indépendante qui veut promouvoir une écologie responsable, notamment en combattant... des écologistes. Fondée fin 2020 par ...
26 octobre 2021 - 16:48
Société
Image
Bertrand Alliot
"Le récit de la catastrophe écologique peut durer très longtemps" Bertrand Alliot
Peut-on imaginer une écologie non catastrophiste ? C'est le pari que fait Bertrand Alliot, porte-parole de l'association "Action Écologie". Selon lui, concernant la qu...
03 novembre 2021 - 18:23
Vidéos
Image
co2
L’Ademe dénonce l’utilisation abusive du concept de "neutralité carbone”
Ikea, Apple, Carrefour… de nombreuses entreprises et marques disent être engagées pour atteindre la “neutralité carbone”. Mais derrière ces termes peuvent se cacher de...
25 février 2022 - 10:55
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.