Air France prévoit de laisser Orly à Transavia

Auteur(s)
France-Soir, avec AFP
Publié le 18 octobre 2023 - 13:30
Image
Avion
Crédits
Andrew Palmer - Unsplash
Andrew Palmer - Unsplash

D'ici à 2026, Air France va progressivement quitter Orly et laisser la place à sa filiale "low-cost" Transavia. Les vols internationaux seront davantage concentrés à Paris-Charles-de-Gaulle, tandis que les vols intérieurs seront plutôt à Orly.

Depuis 2019, Air France pâtit de la numérisation des activités professionnelles et des politiques de sobriété énergétiques ; post-Covid, les compagnies traditionnelles ont peiné à retrouver leur fréquentation, en particulier sur les liaisons courtes et les voyages pour raisons professionnelles. Les compagnies "low-cost", à l'inverse, profitent d'une demande croissante.

Pour ces raisons, les activités d'Air France et Transavia vont être un peu plus délimitées. Comme le rapporte l'AFP, six lignes à partir d'Orly seront supprimées : trois vers l'Outremer (Pointe-à-Pitre, Fort-de-France et Saint-Denis de La Réunion) et trois autres en métropole (Toulouse, Marseille et Nice). Transavia prendra le relais vers ces trois dernières villes depuis le même aéroport.

Transavia deviendra ainsi "l'opérateur de référence du Groupe Air France au départ de l'aéroport de Paris-Orly.", a détaillé le groupe dans un communiqué.

Exception pour la Corse : "Conformément au cahier des charges de la Délégation de Service Public (DSP) : les liaisons Air France de/vers la Corse resteraient assurées depuis Paris-Orly", a expliqué la compagnie.

Sur le volet social, Air France se veut rassurante. Les quelque 430 employés au sol à Orly auront un poste équivalent à Roissy, et ceux des grandes villes de province ne devraient pas trop pâtir de changement d'activité. Ce qui n'a pas empêché le président des Républicains Eric Ciotti de dénoncer une décision "sans aucune concertation", "honteuse et scandaleuse", qui "méprise les territoires".

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.