Contrôle de l’obligation vaccinale chez les libéraux de santé : le Conseil d’État annule certaines mesures prises par Olivier Véran. Entretien avec Me Gaëtan Rothdiener

Auteur(s)
Lauriane Bernard, France-Soir
Publié le 12 juillet 2023 - 16:30
Image
gaeten rothdiener
Crédits
LB - France-Soir
Me Gaëtan Rothdiener, avocat en droit public au barreau de Dijon.
LB - France-Soir

DEBRIEFING - Le 13 juin dernier, Me Gaëtan Rothdiener a obtenu l’annulation de certaines mesures prononcées par Olivier Véran lors de la crise sanitaire. Celles-ci concernaient le contrôle de l’obligation vaccinale des professionnels de santé libéraux. Il nous explique les raisons de ce désaveu du Conseil d’État et la portée de cette décision, qui pourrait servir à d’autres praticiens injustement discriminés.

Me Gaëtan Rothdiener est avocat en droit public au barreau de Dijon. Il représente les intérêts d’un pharmacien suspendu qui fait l’objet de plusieurs contentieux du fait de sa non-vaccination. Ce dernier a obtenu gain de cause devant le Conseil d’État le 13 juin dernier. La plus haute juridiction administrative a jugé qu’Olivier Véran était allé au-delà de ses pouvoirs lorsqu’il a organisé le contrôle de l’obligation vaccinale des pharmaciens.


Cette victoire est aussi l’occasion de constater la violence des mesures dont ont été victimes les libéraux de santé durant la crise sanitaire. L’avocat n’exclut pas l’idée que le ministre de l’époque ait sans doute "voulu faire peur aux praticiens, quitte à se faire annuler un ou deux ans plus tard". Il n’en reste pas moins que la décision qui vient d’être prononcée par le Conseil d’État peut servir à d’autres soignants ou personnels assimilés qui souhaiteraient obtenir réparation.

À LIRE AUSSI

Image
La Haute autorité de santé a ouvert la voie à la fin de la vaccination obligatoire anti-Covid chez
La HAS recommande la fin de l’obligation vaccinale : une décision plus politique que scientifique
Il aura fallu attendre 561 jours. Ce jeudi 30 mars, la Haute Autorité de santé (HAS) a préconisé la fin de l’obligation vaccinale pour les soignants. Selon l’instance ...
31 mars 2023 - 18:30
Société
Image
Me Nancy Risacher
Une décision des Conseils de prud'hommes reconnait que les suspendus avaient le droit de refuser de se faire vacciner. Entretien avec Me Nancy Risacher
Le 3 mai dernier, le Conseil de prud'hommes de Nancy a ordonné la réintégration immédiate avec rappel des salaires d’une personne suspendue. Pour la première fois, une...
10 mai 2023 - 20:10
Vidéos
Image
Beaucoup d'infirmières ont quitté l'hôpital après la crise du Covid, pour s'inventer une autre vie
Réintégration du personnel suspendu : un décret succinct qui ne prévoit qu’une suspension de l’obligation vaccinale
Le gouvernement a publié dans la nuit du dimanche 14 mai au Journal Officiel le décret permettant la réintégration du personnel suspendu. Malgré la parution de ce décr...
15 mai 2023 - 11:20
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.