Blablacar : attention à cette arnaque au paiement de plus en plus répandue

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 28 février 2022 - 11:06
Image
Parking dédié au covoiturage à Méteren, dans le nord de la France
Crédits
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
Un panneau annonçant une aire de covoiturage.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives

Sur la plateforme de covoiturage, les faux profils de jeunes femmes se multiplient pour proposer des trajets à des prix défiant toute concurrence. Mais derrière, se trouvent des pirates qui récupèrent ensuite les coordonnées bancaires des utilisateurs.

Attention aux profils suspects

Profil récent, sans photo ni note laissée par de précédents utilisateurs, voici le type de faux profils de plus en plus répandus sur la plateforme de covoiturage Blablacar. De nombreux utilisateurs se sont fait avoir.

Parmi eux, un journaliste à L’Usine Nouvelle. Sur Twitter, Valentin Hamon-Beugin a raconté sa mésaventure et la tentative de "phishing" (ou hameçonnage) dont il a été victime. Alors qu’il a réservé un train reliant Paris à Douai, le trajet est annulé en raison du passage de la tempête Eunice. Le jeune homme décide alors de tenter de rejoindre Douai en covoiturage et se connecte à Blablacar, où une certaine Tiphaine propose ce trajet pour une somme défiant toute concurrence : neuf euros. Mais, lorsque Valentin tente de la régler, le paiement échoue. En réalité, la transaction a été annulée par les hackers.

Une arnaque bien huilée

Sous un autre profil frauduleux prénommé Sophie, ces derniers proposent à Valentin de poursuivre la conversation en privé sur WhatsApp après une supposée « erreur de serveur ». « Je vais maintenant contacter le serveur d’assistance pour savoir ce qu’il faut faire », précise l’interlocutrice, qui renvoie ensuite au jeune homme un lien à suivre pour qu’il réserve à nouveau le trajet. Mais l’interface, qui imite à la perfection celle de Blablacar, est en réalité un site de "phishing" depuis lequel les pirates récupèrent les coordonnées bancaires.

À moins d’être très attentif à l’adresse URL, elle aussi très proche de celle de Blablacar, difficile de déjouer les arnaqueurs. Ce qu’a heureusement réussi à faire le journaliste, qui s’est aperçu que le paiement qu’il était sur le point de valider était non pas en euros, mais en roubles biélorusses. Valentin s’apprêtait à payer un faux trajet Paris-Douai non pas 13 euros, mais 900,89 BYN, soit environ 300 euros.

Ne jamais quitter la plateforme pour effectuer un paiement

Sur Twitter, plusieurs internautes ont déclaré avoir, eux aussi, été victimes de cette escroquerie. Et, si certains ont mis fin à la transaction avant de valider tout paiement, d’autres se sont fait voler plusieurs centaines d’euros en réservant de faux trajets.

Alertée par des utilisateurs, la plateforme Blablacar a déclaré avoir suspendu les profils frauduleux et invite à la prudence en rappelant qu’il faut veiller à ce que « tous les paiements soient toujours bien réalisés depuis [sa] page web, [son] site mobile ou [son] appli. Il est important de ne jamais procéder au paiement de vos réservations depuis d'autres sites que le [sien] ».

Pour éviter toute arnaque, veillez aussi à ce que le profil du conducteur comporte un nom, un prénom et une photo. Tout profil créé le jour-même et n’affichant aucune note doit aussi éveiller les soupçons. Enfin, vérifiez le numéro de téléphone de votre correspondant. Si ce dernier est un numéro étranger, la prudence est de mise.

Contacté lundi 21 février par le site Actu.fr, Blablacar a enfin déclaré qu’un nouvel algorithme vient d’être mis en place « pour renforcer l’identification des profils suspects et les bloquer automatiquement ». Une campagne de prévention a aussi été lancée sur la plateforme « pour sensibiliser davantage nos membres aux bonnes pratiques ».

À LIRE AUSSI

Image
hypnose
Pierre noire ou "souffle du diable" : les vols sous hypnose se répandent dans le Nord
Des voleurs ont déjà fait une trentaine de victimes dans le Nord de la France, avec une technique particulière : l’hypnose en pleine rue. La plupart d’entre elles...
27 février 2022 - 11:28
Société
Image
carte vitale
Des arnaques de "phishing" appellent à renouveler sa carte vitale
Peut-être avez-vous déjà reçu un mail ou un SMS vous indiquant que vous devez renouveler votre carte vitale, alors que vous venez de vous en servir et qu’elle marche c...
24 février 2022 - 15:37
Lifestyle
Image
Un radar embarqué dans une voiture
Voitures radars : comment les reconnaître ?
Les véhicules radars sillonnent le territoire français depuis plus de quatre ans maintenant. Mais, à quoi ressemblent ces voitures ? Pour la plupart de type berlines, ...
14 janvier 2022 - 12:01
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Soros
George Soros entre coups de bourse, coups de cœur et coups d'Etat
PORTRAIT CRACHE - George Soros : le super-héros des marchés qui jongle avec les chiffres et secoue le cocotier de Wall Street quand il “n’ouvre pas les sociétés” à la ...
16 février 2024 - 16:00
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.