Arnaque : des canapés qui n’existent pas vendus sur Google Shopping pendant plusieurs semaines

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 10 mai 2022 - 13:03
Image
Un canapé de la marque Menzzo
Crédits
©DR
Cette arnaque montre à quel point des plateformes et services comme Google Shopping, Trustpilot, et même les banques, ont manqué à leur devoir de vérification, en permettant à l’entreprise criminelle de recevoir des paiements en ligne.
©DR

Une arnaque est restée en ligne sur Google Shopping pendant plusieurs semaines. Il s’agit de celle des canapés convertibles du distributeur Vehrnex, qui attirait les consommateurs avec de petits prix (autour de 300 euros). Cette arnaque aurait piégé plus de 700 victimes en quelques mois. La recette du succès : un bon classement Google Shopping, du référencement sur CDiscount, et de faux témoignages sur Trustpilot.

Référencement Google, faux avis, paiement en ligne, absence de vérification

En plus d’un site internet crédible, la fausse société de tapisserie avait mis en place un service client qui échangeait par mail avec les acheteurs pour les rassurer sur les délais de livraison, et leur faire croire que leur canapé allait bien arriver. Jusqu'au moment où la personne du service en question coupait radicalement toute communication. Pour mieux tromper les victimes, de nombreux faux avis témoignaient de canapés « archi confortables », du « service client très réactif et professionnel », de « l'excellent site », et d’une « qualité au rendez-vous ». Une fois que les clients arnaqués ont découvert la supercherie, les commentaires Trustpilot sont devenus majoritairement négatifs, et la plateforme de notation a dû bloquer les commentaires, indiquant que « le site web de l’entreprise n’existe plus ». Elle n’a pas eu la transparence de reconnaître qu’elle avait fourni des faux avis à une société frauduleuse.

Comme l’explique Numerama, cette arnaque montre à quel point des plateformes et services comme Google Shopping, Trustpilot, et même les banques, ont manqué à leur devoir de vérification, en permettant à l’entreprise criminelle de recevoir des paiements en ligne. « Ce sont ces manquements, à plusieurs niveaux, qui ont permis à Vehrnex d’exister pendant aussi longtemps, et in fine de soutirer plusieurs milliers d’euros à un grand nombre de victimes », explique l’article.

Les arnaques aux achats en ligne se multiplient

Selon Numerama, ce type d’arnaque est courant, et existe pour d’autres produits. En octobre dernier, le site d’information avait enquêté sur un faux site de vente de vélos électriques. Des escrocs avaient alors usurpé l’identité d’une vraie société (Argamiel Distribution), mais qui est en réalité spécialisée dans la vente d’huile d’argan et de miel...

À LIRE AUSSI

Image
Le patron du site français Leboncoin présente ses excuses après que des objets nazis ont été proposés à la vente sur la plateforme
Leboncoin: alerte à l'arnaque au paiement sécurisé
Un utilisateur du site Leboncoin a identifié une tentative d’arnaque, que l’UFC-Que choisir détaille sur son site Internet.Ce nouveau type d’arnaque vise des vendeurs ...
09 avril 2022 - 14:21
Lifestyle
Image
Parking dédié au covoiturage à Méteren, dans le nord de la France
Blablacar : attention à cette arnaque au paiement de plus en plus répandue
Sur la plateforme de covoiturage, les faux profils de jeunes femmes se multiplient pour proposer des trajets à des prix défiant toute concurrence. Mais derrière, se tr...
28 février 2022 - 11:06
Société
Image
Pris à leur propre jeu: la gendarmerie française a réussi à neutraliser un "botnet", un réseau d'ordinateurs piratés de plusieurs centaines de milliers de machines, principalement situées en Amérique
La gendarmerie alerte sur l’arnaque "à la fiente d’oiseau"
Les escrocs sont pleins d’imagination… au détriment de celui qui se trouve en face ! La gendarmerie dans l’Hérault a repéré un nouveau type d’arnaque, appelée arnaque ...
14 mars 2022 - 12:15
Lifestyle

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.