Abandon du soin médical au temps du Covid, balance bénéfice/risque des vaccins : "Là où il y a la peur de parler, il n'y a pas de démocratie", rappelle le Dr Benoît Ochs

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 25 août 2023 - 17:00
Image
Benoît Ochs
Crédits
France-Soir
Benoît Ochs est médecin généraliste. Il exerce au Luxembourg.
France-Soir

DEBRIEFING - Au Luxembourg, plus de 170 médecins ont apporté leur soutien - sans souhaiter s'exposer publiquement - au Dr Benoît Ochs. Ce Français d'origine, un médecin généraliste qui s'est installé au Grand-Duché, a remis en cause la gestion politico-sanitaire de la Covid. Il a notamment pris position contre le programme de vaccination anti-Covid-19 des enfants. Mis en accusation et condamné dans un premier temps pour ses propos par la justice du Luxembourg, avant d'être rétabli dans ses droits de praticien de santé, il reste plongé au cœur d'une bataille juridique. Dans ce débriefing, nous revenons avec lui sur les détails de cette affaire qui illustre le sort réservé durant la crise sanitaire aux médecins qui ont osé s'élever contre la doxa du Covid.


En effet, lors de sa première condamnation, le docteur Ochs a été confronté à un juge qui ne s'est pas privé de le qualifier publiquement de "complotiste", déclarant ne pas vouloir lire le dossier.

Selon le magistrat, le docteur se serait appuyé sur des croyances et non pas des faits scientifiques. Pourtant, ce dernier ne s'est réclamé que du principe de la balance bénéfice/risque, relative à la prise de n'importe quel médicament, en l'occurrence un vaccin.

Benoît Ochs se présente comme un "simple médecin" et un "lanceur d'alerte" qui prône "l'humilité". Il rappelle que "le suivi médical est très important" afin de diminuer la mortalité liée à la maladie du Covid. "Le confinement et la quarantaine à domicile ont été une catastrophe sur le plan de la politique médicale", lance-t-il. 

À ses yeux, il s'est imposé une forme de "non assistance à personne en danger 'légale'" observable dans le protocole qui précisait "la conduite à tenir" vis-à-vis des quarantaines : les patients qui développaient des formes graves de la maladie ont été envoyés bien trop tard à l'hôpital, alors que des traitements étaient disponibles. Les médecins ne pouvaient même pas avoir accès aux malades.

C'est cela qui selon lui a entraîné un renoncement au principe du soin. "On a attendu que les situations s'aggravent", résume le docteur qui considère son premier jugement comme "politique".

Le Dr Benoît Ochs aborde dans le détail la question des effets secondaires des vaccins anti-Covid-19, dont le problème désormais établi scientifiquement des myocardites qui peuvent être développées suite aux injections.

À LIRE AUSSI

Image
Bourdineaud
Vaccins ARNm, dévoiement de la science, Covid... : "J'ai le devoir d'informer mes concitoyens", Jean-Paul Bourdineaud, toxicologue
L'ENTRETIEN ESSENTIEL - Jean-Paul Bourdineaud est toxicologue. Professeur de biochimie et de microbiologie à l’Université de Bordeaux, il est aussi l’auteur de l'ouvra...
16 juin 2023 - 16:00
Vidéos
Image
Librairie au temps du covid
Covid et mesures liberticides en France et en Italie  : de la disproportion d'une réponse sanitaire
TRIBUNE/ANALYSE - Le philosophe du droit Alessandro A. Negroni* nous propose un bilan de la gestion sanitaire du Covid et pense notamment le concept de disproportionna...
10 juin 2023 - 13:00
Société
Image
Didier Raoult
Pr Raoult contre le ministère de la Vérité  : "Il est extrêmement dangereux d’affirmer qu’il y a une connaissance unique"
DEBRIEFING - Dans cet entretien, nous évoquons les diverses attaques dont l’IHU-Méditerranée et le Professeur Raoult ont fait l’objet depuis 2020 et l'avènement de la ...
10 juillet 2023 - 16:30
Vidéos

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.