JO de Paris 2024: un chantier "scandaleux" qui enferme deux écoles entre trois autoroutes

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 20 avril 2022 - 13:30
Image
Vue sur le chantier du village Olympique à Saint-Denis (93) en 2021
Crédits
Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Vue sur le chantier du village olympique prise en 2021, à Saint-Denis.
Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Pour desservir le village des athlètes olympiques, un échangeur sera construit dans le quartier Pleyel de Saint-Denis. Problème : deux écoles vont se retrouver coincées entre ces autoroutes. La qualité de l'air va être sérieusement dégradée pour ses 600 élèves.

Ils seront au cœur de ce que certains appellent déjà le revers de la médaille du futur quartier olympique. Pour le représentant des parents d’élèves FCPE Hamid Ouidir, il s’agit ni plus ni moins d’un « drame sanitaire sans précédent » et, pour le directeur de l’association Respire, d’un « scandale d’État ». Plus de six cents élèves de la maternelle Pleyel et de l’école élémentaire Anatole-France vont se retrouver entre trois axes autoroutiers, prévus pour desservir le futur village des athlètes des JO 2024.

Les avantages socio-économiques priment sur le risque sanitaire

Parents d’élèves et riverains se mobilisent depuis trois ans déjà contre ce projet qui, selon les prévisions, devrait drainer entre 10 000 et 30 000 véhicules chaque jour, à proximité des deux établissements scolaires, mais également d’une crèche. Si, au printemps 2020, un juge des référés avait estimé que l’étude d’impact était entachée de diverses insuffisances et que l’arrêté n’avait pas suffisamment pris en considération « l’impact sanitaire du projet » ni celui sur « la dégradation de la qualité de l’air au niveau des sites sensibles », en octobre 2020, la cour administrative d’appel de Paris avait débouté les deux associations « eu égard notamment aux avantages socio-économiques du projet ».

Lire aussi  : Pollution  de l'air : Encore 40.000 décès par an malgré une légère amélioration

Des niveaux de pollution cinq fois supérieurs aux recommandations de l'OMS

Même son de cloche du côté de la mairie de Saint-Denis, qui estime que les enfants de ces écoles ne sont pas plus mal lotis que d’autres. De fait, la qualité de l’air d’une grande majorité des établissements scolaires d’Ile-de-France dépasse largement les recommandations de l’OMS sur les particules fine et le dioxyde d’azote. Mais à proximité de l’école Pleyel, on parle de niveaux de pollution cinq fois supérieurs aux seuils de l’OMS.

Selon le maire PS de Saint-Denis, Mathieu Hanotin, le projet rendra, à terme, la qualité de l’air meilleure « en 2030 » dans sa ville. Il estime que cet échangeur permettra une meilleure organisation des flux routiers, permettant un essor du quartier Pleyel. Il vante également une amélioration drastique de la sécurité routière et du cadre de vie, ainsi que du développement économique...

Lire aussi : Coupe du monde 2022 : un collectif alsacien dénonce un chantier meurtrier au Qatar

À LIRE AUSSI

Image
Sportifs et vaccins
Sportifs et vaccins : l'important, c'est de participer ?
Quelques heures après la prise de position courageuse de l’icône du judo français Teddy Riner qui refuse de se prononcer sur la campagne de vaccination ou d’en devenir...
17 septembre 2021 - 18:36
Société
Image
Sportifs et vaccin
Athlètes et vaccination : entre mésaventures et hésitations
Teddy Riner, légende du sport français s'il en est, a refusé de se prononcer sur la vaccination, évitant ainsi d'en devenir un ambassadeur, ou un détracteur. Suite à c...
04 octobre 2021 - 18:23
Société
Image
Emmanuel Macron et les athlètes français Elysée
Une cinquantaine de sportifs français appellent à voter Macron pour éviter les "discriminations"
En 2023, la France accueillera la Coupe du monde de rugby. En 2024, elle accueillera les Jeux olympiques à Paris. Aussi les sportifs tricolores sont-ils préparés à fai...
13 avril 2022 - 14:45
Politique

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.