Aurelien Rousseau visé par une plainte à la CJR pour tentative d’escroquerie au consentement à la vaccination Covid-19

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 06 octobre 2023 - 16:23
Image
Aurélien Rousseau
Crédits
Bertrand Guay - AFP
Aurelien Rousseau visé par une plainte à la CJR pour tentative d’escroquerie au consentement à la vaccination Covid-19.
Bertrand Guay - AFP

Le professeur Perronne et Xavier Azalbert, directeur de la rédaction et de la publication de France-Soir ont déposé plainte à la CJR (Cour de justice de la République) contre le ministre de la Santé Aurélien Rousseau, à la suite de ses propos mensongers sur France-Inter selon lesquels il n’y aurait pas d’effets secondaires de la vaccination Covid-19. L'information a été rendue publique ce jour par un communiqué de l’association BonSens.org dont les deux plaignants sont administrateurs.

En effet, le 3 octobre, le ministre de la Santé, professeur d’histoire de formation, déclarait sur France-Inter

« qu’il n’y a pas d’effets secondaires de la vaccination Covid-19 » en guise d’incitation pour lancer la nouvelle campagne de vaccination Covid-19.

La journaliste Léa Salamé qui l’interrogeait lui a posé la question suivante à la 20e seconde :

« On ne va pas forcer les gens à se faire vacciner (i.e contre la COVID-19) donc comment pouvez-vous convaincre les personnes qui nous écoutent ce matin d’aller tout à l’heure se faire vacciner ? »

A la question, le ministre de la Santé a répondu :

« Je leur dis, on a un vaccin qui est plus efficace que celui de l’an dernier, il correspond parfaitement aux souches, maintenant, on a trois ans de recul, on sait qu’on n’a pas d’effets secondaires et donc il faut y aller ! »

Le deux plaignants ont donc porté plainte contre le ministre de la Santé devant la CJR (Cour de justice de la république) pour tentative d’escroquerie au consentement à la vaccination contre la Covid-19.

En effet, ils considèrent que "cette affirmation s’avère fallacieuse" au regard des informations scientifiques disponibles dans de nombreux pays, et des documents officiels des autorités sanitaires française et européenne. Elle a entraîné de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.

L’avocat des plaignants, Me Protat, joint ce jour, a déclaré : « En prétendant qu’il n’y a pas d’effets secondaires à la vaccination contre la Covid-19 alors que des centaines de milliers de cas sont répertoriés en France, dont 25% graves, le ministre de la Santé a employé des manœuvres frauduleuses. »

De plus, Me Protat, avocat de collectifs de victimes, qui connaît donc la réalité des chiffres sur les effets secondaires et les vies brisées, ajoute : « Si d’aventure, le ministre a réussi à convaincre des gens d’aller se faire vacciner, cela est très grave car le consentement de ces personnes aura été biaisé par les fausses informations données. »

Sur l’action intentée par le professeur Perronne et Xavier Azalbert, Me Protat explique : « Le but de cette action est de rétablir la vérité des chiffres pour que chacun puisse faire un choix éclairé conformément au droit au consentement libre et éclairé, et rétablir la dignité des victimes qui sont ici traitées comme si elles n’existaient pas du tout. »

Me Protat s’étonne que la journaliste Léa Salamé n’ait pas repris le ministre sur ses déclarations. « Il est de son devoir, pour un tel sujet d’intérêt général, de respecter pleinement la charte de Munich afin de donner un éclairage complet et impartial aux auditeurs. » 

En août 2023, le Conseil d'Etat a validé la sanction de l’ARCOM (Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique) contre CNews pour une interview du professeur Perronne face au journaliste Ivan Rioufol, car ce dernier n’avait pas invité de contradicteur.  La question se pose donc : pourquoi Léa Salamé a-t-elle laissé Aurélien Rousseau parler sans contradicteur et aussi sans rétablir les faits sur un sujet aussi important ? 

Réponse au tribunal.

* modifié le 6/10/2023 à 17h15 : la journaliste qui a conduit l'interview est Léa Salamé et non Sonia Mabrouk. Avec nos excuses confraternelles auprès de Sonia Mabrouk.

 

À LIRE AUSSI

Image
Aurélien Rousseau
La méthode Coué d'Aurélien Rousseau
EDITO - La méthode Coué ou coups et blessures, en l'occurrence. En effet, il me faut revenir aujourd’hui sur les préjudices causés depuis trois ans, bientôt quatre,...
04 octobre 2023 - 14:11
Opinions
Image
Aurélien Rousseau
Nouvelle dose de plainte pour le ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, suite à ses propos mensongers
Le 6 octobre 2023, le professeur Perronne et Xavier Azalbert, directeur de la rédaction et de la publication de France-Soir déposaient plainte à la CJR (Cour de justic...
12 octobre 2023 - 13:29
Société
Image
Olivier FROT
Les contrats d’achats de vaccins anti-COVID-19 de Pfizer-BioNtech en Europe et dans le reste du monde
ENTRETIEN/ANALYSE - Sur mandat des États membres du 18 juin 2020, au titre de l’aide d’urgence prévue par le règlement 2016/369 modifié par le règlement 2020/521 du 14...
10 octobre 2023 - 17:41
Vidéos

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.