Un lycéen encourt dix ans de prison pour avoir attaqué le centre LGBTI de Tours

Auteur(s)
France-Soir, avec AFP
Publié le 02 juin 2023 - 18:30
Image
TP Justice
Crédits
F. Froger / Z9, pour FranceSoir
F. Froger / Z9, pour FranceSoir

DÉPÊCHE — Un lycéen de 17 ans a été mis en examen pour avoir dégradé et attaqué à coup de bouteille explosive le centre LGBTI de Tours, le 22 mai dernier. Sans antécédent judiciaire et "élevé dans la religion catholique", selon la justice, il ne risque pas moins de dix ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende.

Lundi 22 mai, après avoir encaissé plusieurs dégradations depuis le début de l'année, le centre LGBTI de Tours a subi une attaque à l'aide d'une bouteille explosive, remplie d'acide et d'aluminium. Aucun blessé à déplorer. Comme le rapporte l'AFP, le parquet de Tours avait alors ouvert une enquête pour tentative d'assassinat.

Vendredi 2 juin, un adolescent suspect a été présenté à un juge d'instruction, "saisi des chefs de destructions et dégradations aggravées par la motivation à raison du sexe, de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre vraie ou supposée de la victime, destruction ou dégradation par moyen dangereux pour les personnes et violences avec arme". Il a reconnu "la commission des dégradations et le jet de l'engin explosif", mais a contesté "toute intention homicide et toute motivation homophobe".

Pour le moment, le parquet a requis son placement en détention provisoire.

Selon la procureure de la République de Tours, Delphine Amacher, le jeune homme a été "élevé dans la religion catholique", sans qu'"aucun lien avec des mouvements catholiques intégristes ne [soient] établis".

L'enquête, menée par la police judiciaire, le commissariat de Tours, ainsi que l'Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité et les crimes de haine (OCLCH), a pu établir "qu'il s'était documenté sur la fabrication d'engin explosif avant son passage à l'acte".

"Les investigations se poursuivront sous le contrôle du juge d'instruction et auront notamment pour objet [...] de préciser la personnalité du mis en examen et ses motivations", a indiqué le parquet.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.