19% des logements parisiens sont dits "inoccupés"

Auteur(s)
France-Soir, avec AFP
Publié le 05 décembre 2023 - 21:25
Image
Crédits
AFP/Archives - Emmanuel DUNAND
AFP/Archives - Emmanuel DUNAND

L'Agence parisienne d'urbanisme (Apur) a révélé ce jour qu'un logement parisien sur cinq était vacant ou peu occupé. 262 000 habitations "qui ne constituent pas la résidence principale d'un ménage", un chiffre que les députés voudraient voir baisser.

Le rapport de l'Apur montre que dans le détail, 128.000 logements parisiens étaient vacants, et 134.000 utilisés de manière occasionnelle (travail) ou comme résidence secondaire (loisirs), pour un total du 19% du parc inoccupé. C'est essentiellement le centre de la capitale qui est déserté, sachant que 72% des logements dont on parle sont des T1 ou T2.

Derrière Nice, dont 28% des logements sont inoccupés, Paris tient ainsi la seconde place en France, devant Grenoble (17%) et Nancy (16%). Or, le rapport de l'Apur datant de 2020, il y a fort à parier pour que le chiffre soit plutôt de l'ordre de 280 000 aujourd'hui. Comme le rapporte l'AFP, à l'autre bout du classement figure Toulon (6%), derrière Nantes et Rennes (10%).

Rappelant que la location d'une résidence secondaire ou d'un logement vacant n'est "pas légale", l'Apur estime que la hausse récente du nombre de logements "inoccupés" est "en partie liée à la hausse des locations meublées touristiques non déclarées".

Environ 25.000 logements "seraient détournés de leur usage pour être loués sur des plateformes", estime le directeur général de l'Apur, Alexandre Labasse.

Pour répondre à ces problèmes, les députés ont donné leur aval à une proposition de loi transpartisane qui s'attaque, face à la pénurie de logements, à la "niche fiscale" des meublés de tourisme comme Airbnb.

La mesure la plus débattue porte sur la baisse du taux d'abattement fiscal sur les revenus des meublés de tourisme à 30%, sauf en "zone rurale très peu dense". "Notre but n'est pas de taxer" les propriétaires "mais de les inciter à louer leur logement", souligne Jacques Baudrier.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.