La SNCF manque de trains pour satisfaire la demande grandissante des Français

Auteur(s)
France-Soir, avec AFP
Publié le 19 janvier 2024 - 16:05
Image
Des voyageurs font la queue devant l'entrée d'une boutique SNCF à la Gare de Lyon, lors d'une grève
Crédits
AFP/Archives - STEPHANE DE SAKUTIN
Des voyageurs font la queue devant l'entrée d'une boutique SNCF à la Gare de Lyon.
AFP/Archives - STEPHANE DE SAKUTIN

En 2023, la SNCF a enregistré de nouveaux records de fréquentation. "On est bien à l'âge d'or du train", se félicite-t-elle, néanmoins consciente que pour répondre à la demande des Français... il faut des trains.

Si l'année 2022 avait été très bonne pour la SNCF, l'année 2023 est synonyme de performance historique. Le TGV a transporté 122 millions de voyageurs, un niveau encore jamais atteint et en progression de 4% par rapport l'année précédente, selon des chiffres annoncés le 19 janvier. Idem pour les trains régionaux, qui ont progressé de 8%.

"On est bien à l'âge d'or du train. On est en train de construire un cercle vertueux du ferroviaire", s'est réjoui le PDG de la compagnie SNCF Voyageurs, Christophe Fanichet.

Pour autant, "cette croissance a été limitée par des effets de saturation", a-t-il reconnu. En d'autres termes, avec seulement 364 rames TGV, SNCF Voyageurs ne dispose pas de suffisamment de trains pour répondre à la demande grandissante.

En dix ans, la compagnie a perdu 105 rames, mises au rebut alors que le TGV traversait une crise de rentabilité. "Un TGV sur trois a circulé complet l'an dernier", a précisé le patron.

Et la compagnie dispose de peu de solutions à court terme pour remédier au problème. La SNCF a commandé 115 TGV-M nouvelles générations, construits par Alstom, mais dont les premiers exemplaires ne seront livrés qu'en 2025, puis à un rythme de 12 par an.

Pour le moment, la SNCF envisage d'autres solutions : un programme de prolongation de la durée de vie d'une centaine de rames, de deux à dix ans ; la montée en puissance de Ouigo, dont les trains proposent une centaine de places en plus par rapport aux TGV InOui.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.