La CGT-RATP dépose un préavis de grève de 7 mois menaçant le bon déroulement des Jeux Olympiques

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 30 janvier 2024 - 14:39
Image
métro grève
Crédits
Unsplash
La CGT annonce un préavis de grève à la RATP de 7 mois
Unsplash

TRANSPORT - Jean Castex, toujours aussi pertinent, fait face à un préavis de grève de sept mois à la RATP. Le trio gagnant, Pécresse, Hidalgo, Castex, nous assurent des JO heureux.

Quelques mois avant le début des JO 2024, la CGT-RATP, mécontente des mesures salariales jugées insuffisantes en pleine inflation, dépose un préavis de grève allant du 5 février au 9 septembre 2024. Cette période englobe donc les Jeux olympiques et paralympiques, augmentant les inquiétudes quant à d'éventuelles perturbations dans les transports publics à Paris.

Le préavis couvre l'ensemble du personnel de la RATP, toutes catégories et services confondus. 

Dans une lettre adressée au PDG de la RATP, et ancien Premier ministre Jean Castex, le syndicat a exprimé son désaccord suite à l’offre jugée insatisfaisante de 0,9 % d'augmentation salariale dans un contexte de forte inflation et qui plus est, à l'approche des JO.

Les revendications de la CGT incluent une augmentation salariale de 50 points d'indice pour tous, une indexation sur l'inflation et des négociations pour une semaine de travail de 32 heures. 

Ces demandes font suite à des critiques de la présidente de la région Île-de-France et d'Île-de-France Mobilités, Valérie Pécresse, concernant la ponctualité des transports parisiens, mais aussi après que la maire de Paris, Anne Hidalgo, se soit exprimée lors de l'émission Télématin. Elle affirmait qu'il y avait des améliorations, mais qu'il restait du travail à accomplir pour améliorer les conditions de transport pendant cette période clé des Jeux olympiques.

En parallèle, la RATP fait face à des défis de recrutement et d'absentéisme, qui ont affecté la ponctualité des services ces dernières années. Une campagne de recrutement ambitieuse a été lancée, visant 5 300 embauches en 2024, après 6 600 en 2023. De plus, la RATP a intensifié les contrôles des arrêts maladie et a recruté quatre médecins pour cette tâche, avec plus d'une centaine de licenciements suite à la découverte de faux arrêts maladie.

À LIRE AUSSI

Image
vidéosurveillance
Les Jeux Olympiques : cheval de Troie de la société de surveillance ?
TRIBUNE/OPINION - L’Assemblée nationale a adopté, mardi 28 mars, le projet de loi sur les Jeux Olympiques, malgré des critiques sur son volet sécuritaire : ce projet p...
08 avril 2023 - 15:00
Opinions
Image
Le pont Alexandre-III
Seine trop polluée, Coupe du monde de natation annulée : la ville de Paris veut rassurer pour les JO 2024
ESCHERICHIA COLI - L'événement sportif devait être une répétition en vue des Jeux Olympiques de 2024 à Paris... Pourtant, la Coupe du monde de natation marathon prévue...
07 août 2023 - 09:00
Société
Image
Le pont Alexandre-III
Seine trop polluée, Coupe du monde de natation annulée : la ville de Paris veut rassurer pour les JO 2024
ESCHERICHIA COLI - L'événement sportif devait être une répétition en vue des Jeux Olympiques de 2024 à Paris... Pourtant, la Coupe du monde de natation marathon prévue...
07 août 2023 - 09:00
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.