L'intelligence artificielle dans toutes les bouches au salon mondial du mobile

Auteur(s)
France-Soir, avec AFP
Publié le 26 février 2024 - 12:25
Image
TP Innovation et Technologie
Crédits
F. Froger / Z9, pour FranceSoir
F. Froger / Z9, pour FranceSoir

Le salon mondial du mobile (MWC) s'est ouvert à Barcelone ce lundi 26 février. Entre présentations de gadgets et stratégies de rebond commercial, l'intelligence artificielle est dans toutes les bouches.

Dès l'ouverture de l'événement, le bilan est dressé par Mats Granryd, directeur général de l'Association mondiale des opérateurs télécoms (GSMA) : "Nous sommes confrontés à un manque de croissance. Nous devons donc rechercher des opportunités".

Selon le cabinet spécialisé IDC, 1,17 milliard de smartphones ont été vendus à travers le monde en 2023. Cela peut paraître énorme, mais c'est le plus faible niveau depuis dix ans. Ce manque d'intérêt est notamment dû au fait que les dernières innovations en matière de smartphone étaient peu utiles, peu innovantes.

Cela étant dit, les ventes ont redémarré au quatrième trimestre et "la dynamique laisse entrevoir une reprise rapide". Pourquoi ? L'IA. "L'IA est probablement la révolution la plus profonde de l'histoire de l'humanité : pour la première fois, les humains créent une technologie capable de penser. Cela change la donne", s'est enthousiasmé Jose Maria Alvarez Pallete, patron de l'opérateur Telefonica.

Cette technologie "est clairement en voie de démocratisation et est désormais embarquée partout: dans les téléphones, dans les périphériques, dans les réseaux", souligne Thomas Husson, analyste chez Forrester, qui s'attend à ce que l'IA vienne "relancer l'innovation".

Les fabricants s'en donnent déjà à cœur joie, révélant de nouveaux outils dopés à l'IA, plus performants que jamais. "Nous assistons à une combinaison de modèles d'IA qui peuvent désormais être portés directement sur un smartphone et de puces qui sont suffisamment puissantes pour permettre à ces calculs d'être effectués sur le téléphone", explique à l'AFP Ben Wood, analyste chez CSS Insight.

Les opérateurs SKT (Corée du Sud), Deutsche Telekom (Allemagne), e& (Emirats arabes unis), Singtel (Singapour) et le conglomérat japonais SoftBank Corp. ont annoncé leur intention de créer une "entreprise commune", afin de développer des modèles de langage, à la base des interfaces d'IA générative. Ces derniers seront "spécifiquement adaptés aux besoins des entreprises de télécommunication", en essayant de rendre plus humains les assistants numériques et chatbots.

L'Europe pourra-t-elle suivre le rythme ? 

"Les décideurs politiques européens doivent changer de direction dès maintenant. L'Europe a besoin d'investissements et les investisseurs ont besoin de voir des changements, comme la politique de la concurrence qui permet à chaque marché d'atteindre des économies d'échelle", a plaidé Margherita Della Valle, patronne de l'opérateur Vodafone, dont la filiale italienne fait notamment l'objet de plusieurs convoitises.

"Actuellement, notre cadre réglementaire est trop fragmenté. Il y a encore trop d'obstacles réglementaires à la création d'un véritable marché unique des télécommunications", a admis le commissaire au Marché intérieur Thierry Breton, présent à Barcelone, réitérant sa volonté de permettre l'émergence d'opérateurs paneuropéens.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.