La pilule contraceptive pour homme est entrée en phase de tests

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 29 mars 2022 - 18:15
Image
Contraception
Crédits
Unsplash
Cette nouvelle solution promet une absence d'effets secondaires, car elle ne cible pas la testostérone.
Unsplash

Les moyens de contraception masculine ne seront bientôt plus limités aux préservatifs et à la vasectomie. Des scientifiques de l'Université du Minnesota aux États-Unis ont développé une pilule contraceptive masculine non hormonale avec une efficacité de 99 %, et aucun effet secondaire pour le moment... chez la souris. Les essais sur l'homme sont prévus pour la seconde moitié de l’année 2022.

Pas de dérèglement hormonal pour les hommes

En règle générale, le ciblage de l'hormone sexuelle masculine, à savoir la testostérone, peut entraîner des effets secondaires désagréables comme la prise de poids, la dépression et un risque accru de maladies cardiovasculaires, ce qui a rendu difficile la recherche d'une solution contraceptive saine pour les hommes. Cette nouvelle solution promet une absence d'effets secondaires, car elle ne cible pas la testostérone, comme d’autres contraceptifs masculins en cours d'essais cliniques. Cela pourrait devenir un argument de poids pour que les hommes se familiarisent avec cette solution contraceptive, car selon les chercheurs, ils devraient subir moins de dérèglements hormonaux.

La pilule masculine réduira le nombre de spermatozoïdes, rendant l’homme stérile pendant quatre à six semaines

Pour développer le contraceptif masculin, les chercheurs ont ciblé une protéine appelée récepteur alpha de l'acide rétinoïque (RAR-α), une forme de vitamine A qui joue un rôle important dans la formation des spermatozoïdes et le développement embryonnaire. L'équipe a administré à des souris, par voie orale et pendant quatre semaines consécutives, le composé YCT529, qui inhibe efficacement RAR-α. Cela a pour effet de réduire le nombre de spermatozoïdes chez les souris et a été efficace à 99 % pour prévenir la grossesse, sans aucun effet secondaire observable. Selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la Santé, il suffit de réduire la mobilité des spermatozoïdes pour rendre temporairement un homme infertile. Les souris pouvaient à nouveau engendrer des petits quatre à six semaines après avoir cessé de recevoir le composé.

Bon pour la souris, bon pour l’homme ?

Le Dr Gunda Georg, spécialisée dans la contraception masculine et chercheuse, qui a dirigé la recherche, croit que cette solution peut être efficace aussi chez l’homme. Néanmoins, elle reconnaît qu’il est difficile de prédire si un composé qui semble bon dans les études sur les animaux aura le même comportement dans les essais sur l'homme. Pour cette raison, d'autres composés sont également en cours d'étude.

Vers le partage des responsabilités ?

Deur leur côté, les femmes peuvent être confrontées au dérèglement hormonal tout au long de leur vie, causé par la prise de la pilule, une grossesse, la puberté ou la ménopause. Cette option non hormonale pour les hommes pourrait être une occasion pour les femmes d'éviter des dérèglements supplémentaires. "Je suis optimiste que cela avancera rapidement", a déclaré la scientifique Gunda Georg à l'AFP. Cette spécialiste en contraception masculine se félicite du rapprochement vers des options de contraception masculine, à une époque où de plus en plus d’hommes sont intéressés par un partage de la responsabilité de la contraception au sein du couple.

À LIRE AUSSI

Image
Une adolescente se fait administrer le vaccin Pfizer BioNTech contre le Covid-19 dans un collège à Privas, dans le sud-est de la France le 6 septembre 2021
Vaccination et troubles menstruels : de nombreuses femmes témoignent d'effets secondaires
Interpellé sur France Inter fin septembre au sujet des troubles menstruels relevés chez de nombreuses femmes vaccinées, Olivier Véran a nié toute responsabilité pouvan...
11 novembre 2021 - 19:35
Société
Image
Pause Mélodie
"Elles n'ont plus de règles" après le vaccin covid: "Où est mon cycle" libère la parole des femmes sur les effets secondaires
Retard, absence, ou reprise de règles, menstruations continues... "Je ne reconnais plus mon corps" : les témoignages des effets secondaires post-vaccination covid sur ...
08 mars 2022 - 21:10
Vidéos
Image
Contraception
Contraception 100 % numérique : Clue développe un algorithme pour remplacer la pilule
Pour éviter de tomber enceinte, seul un smartphone équipé de l’application Clue sera nécessaire. Depuis plusieurs années, la start-up berlinoise Clue accompagne les fe...
08 décembre 2021 - 16:20
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.