Contraception 100 % numérique : Clue développe un algorithme pour remplacer la pilule

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 08 décembre 2021 - 16:20
Image
Contraception
Crédits
Unsplash
Le service sera seulement ouvert aux personnes âgées de 18 à 45 ans qui ont des règles régulières
Unsplash

Pour éviter de tomber enceinte, seul un smartphone équipé de l’application Clue sera nécessaire. Depuis plusieurs années, la start-up berlinoise Clue accompagne les femmes, avec sa version "freemium", dans le suivi de leurs règles. Depuis mars 2021, avec l’autorisation de la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis, l’application a eu le feu vert pour lancer sa nouvelle fonction payante, qui a pour objectif d’éviter la grossesse, uniquement en fonction de la date de début des règles de l’utilisatrice.

Une précision de plus de 92 % pour savoir quand l’utilisatrice pourrait tomber enceinte

« L’algorithme se personnalise avec le temps. Ainsi, au fur et à mesure que l'individu commence son cycle le premier jour, nous sommes en mesure de personnaliser la fenêtre de ses jours à haut risque par rapport à ses jours à faible risque », a déclaré à TechCrunch la médecin-chef de Clue, Lynae Brayboy. Cette méthode numérique de contraception serait efficace à 92 % pour éviter les grossesses non désirées, lorsqu'elle est utilisée comme la plupart des gens le font (ce qui explique certaines erreurs), et à 97 % dans des conditions d'utilisation parfaites. Aujourd’hui, l’application en version gratuite offre un calcul des jours de fertilité, mais elle rappelle que cette estimation doit être utilisée seulement comme information consultative pour celles qui veulent tomber enceinte et non pas comme méthode de contraception. Seule la version payante offre un suivi complet qui permettrait de remplacer une autre méthode de contraception.

Une technologie avec des limites

La PDG de Clue, Audrey Tsang, avoue toutefois que le service n’est pas adapté à toutes les femmes. Il sera seulement ouvert aux personnes âgées de 18 à 45 ans qui ont des règles régulières. Si une personne n'est pas éligible ou si son cycle devient trop irrégulier, l'application verrouillera le service de contraception. Petit bémol : d'autres systèmes de contrôle de natalité comme Natural Cycles se méfient de la solution proposée par Clue. Selon eux, des données telles que les dates des règles devraient être aussi croisées avec des données comme la température corporelle et les modifications de la glaire cervicale, pour prédire les dates d’ovulation et dates de fertilité. Tout cela accompagné d’un suivi pratique et rigoureux, ce qui serait difficilement applicable à des outils numériques.

En somme, peut-être le numérique n'est-il pas encore prêt à rivaliser avec les ancestrales méthodes naturelles dites de l'observation.

À LIRE AUSSI

Image
Une adolescente se fait administrer le vaccin Pfizer BioNTech contre le Covid-19 dans un collège à Privas, dans le sud-est de la France le 6 septembre 2021
Vaccination et troubles menstruels : de nombreuses femmes témoignent d'effets secondaires
Interpellé sur France Inter fin septembre au sujet des troubles menstruels relevés chez de nombreuses femmes vaccinées, Olivier Véran a nié toute responsabilité pouvan...
11 novembre 2021 - 19:35
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.