Google, Snapchat et Twitter sont piégés et livrent des données compromettantes à des criminels

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 07 mai 2022 - 17:10
Image
code informatique ordinateur
Crédits
Pixabay
Les agresseurs réussissent à se faire passer pour des agents des forces de l'ordre...
Pixabay

Dans le cadre d’enquêtes policières avec danger imminent (meurtre, suicide, enlèvement…) la police demande souvent aux plateformes numériques de lui fournir des données privées. Les données transmises peuvent comprendre l'IP, le mail, l'adresse physique et le nom de la personne. Cette procédure de demande de données est réservée aux forces policières, mais des pirates informatiques la détournent pour obtenir des données d’utilisateurs. Selon Bloomberg, les géants de la technologie sont régulièrement victimes de fausses requêtes légales, utilisées pour cibler des femmes et des mineurs.

Dans certains cas, il s'agit d'inciter les victimes à créer et à partager du matériel sexuellement explicite, afin de les faire "chanter" par la suite, sous la menace de représailles ou de la diffusion des images compromettantes.

Des données utilisées pour extorquer et harceler les victimes

Les agresseurs réussissent à se faire passer pour des agents des forces de l'ordre, ce qui rend extrêmement difficile pour les plateformes de ne pas donner suite aux requêtes. "Je sais que les demandes de données d'urgence sont utilisées chaque jour dans de véritables urgences potentiellement mortelles, et il est tragique que ce mécanisme soit abusé pour exploiter sexuellement des enfants", a déclaré Alex Stamos, ancien responsable de la sécurité de Facebook qui travaille maintenant comme consultant.

L'utilisation de cette méthode frauduleuse est en hausse

Pour ce spécialiste en sécurité informatique, les forces de l'ordre devraient utiliser exclusivement leurs portails dédiés pour éviter de telles dérives. Les demandes d'urgence n'incluant généralement pas d'ordonnance du tribunal signée par un juge, les plateformes n'ont généralement aucune obligation légale de fournir des données.

À LIRE AUSSI

Image
Macron Drapeau Français
Macron envisage le "démantèlement" de Facebook et la suppression de l'anonymat en ligne
"Il faut créer un ordre public, comme dans la rue", répond Emmanuel Macron à la question du Point : "réguler les plateformes, vous y arriverez ?" Au cours de cet entre...
14 avril 2022 - 18:10
Politique
Image
1984 was not supposed to be an instruction manuel
Une "Journée mondiale de la liberté de la presse"... sous surveillance
La liberté de la presse, fêtée aujourd'hui, vit des temps troublés, même là où elle est célébrée...La chasse est ouverteLa Fédération internationale des journalistes (...
03 mai 2022 - 22:02
Culture
Image
Elon Musk téléphone Twitter
Twitter : Elon Musk s'envole vers d'autres cieux... et tombe sur un bec
C'est un spectacle de 44 milliards d'euros qui nous est offert par Elon Musk, et il ne fait que commencer. Alors que la cage vient seulement d'être ouverte, les oisill...
26 avril 2022 - 14:05
Culture

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.