La France a le record du nombre de salariés au Smic, mais ne prévoit pas de l'augmenter

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 28 janvier 2022 - 17:35
Image
Salaire économie pièces de monnaie
Crédits
Pixabay
Le taux de personnes au Smic en France France est de 12 % contre 6% au Royaume-Uni.
Pixabay

Alors qu’en Europe, la plupart des pays augmentent leurs salaires minimums, la France ne suit pas la tendance. La raison est peut-être qu’en France, le Smic est déjà assez élevé, mais d’un autre côté, c’est le pays comptant le plus grand nombre d’actifs payés au Smic.

Le Smic français n’est plus le salaire minimum le plus haut de l’Europe

En France, le Smic est à 10,57 euros de l'heure, soit un salaire brut mensuel de 1603,15 euros sur la base de 35 heures hebdomadaires, ce qui est supérieur aux pays voisins. Mais, alors que le gouvernement socialiste espagnol prévoit une hausse de 3,6 % pour les salaires minimum, le Royaume-Uni compte l’augmenter de 6,6 %, et l'Allemagne de 25 %, ce qui le fera passer à douze euros, dépassant ainsi pour la première fois le salaire minimum français.

Pourquoi les salaires minimum européens augmentent-ils ?

Selon les spécialistes, les conséquences sur l'emploi de ces augmentations globales changent d'un pays à l'autre en fonction du salaire médian. Malgré une possible déstabilisation du marché du travail (en Espagne, en 2019 l’augmentation du Smic avait déjà provoqué une chute du nombre de postes de travail peu qualifiés), les gouvernements continuent à augmenter les salaires minimum pour faire face à l'inflation et maintenir le niveau de consommation des ménages. La France, selon Frédéric Bianchi pour BFMTV, ne connaît pas la même inflation que la plupart des pays européens. La stratégie française est donc de se limiter aux aides ciblées comme le chèque énergie.

En France, qui compte plus de personnes au Smic que ses voisins, on réclame une hausse du Smic à 2 000 euros bruts

Le taux de personnes au Smic en France est de 12 %, contre 6 % au Royaume-Uni. À quelques semaines de la présidentielle, la question est au centre des débats. Partout en France, les organisations syndicales appellent à la grève et à la mobilisation, car pour de nombreux Français, “il devient compliqué de vivre et de se loger avec un tel salaire mensuel.” Pour Bruno Lemaire, il n’est plus question d’augmenter le Smic alors qu’il est déjà parmi les plus élevés du monde. En septembre dernier, le ministre affirmait : "lorsque vous augmentez trop le niveau de salaire minimum, vous courez le risque que les entreprises embauchent moins.” Un argument qui ne convainc pas les syndicalistes : "Arrêtons de dire que le salaire est l'ennemi de l'emploi", d'autant que le contexte est celui d'une "inflation forte", défend le secrétaire général de Force ouvrière, Yves Veyrier, lors d’une manifestation ce jeudi 27 janvier à Besançon

À LIRE AUSSI

Image
Les gens aiment s'en tenir à leurs habitudes
De plus en plus de pays optent pour la semaine de quatre jours de travail
La semaine de quatre jours de travail par semaine, payés cinq, est déjà pratiquée dans plusieurs pays : en Suisse, au Royaume-Uni ou encore aux États-Unis, des salarié...
24 janvier 2022 - 19:13
Société
Image
Le télétravail des habitudes à prendre
Recrutement alternatif et incitations économiques pour lutter contre la "grande démission"
L'année 2021 a été marquée par une transformation globale du marché de l’emploi et une tendance à la démission des employés. La France a suivi cette tendance mondiale ...
29 décembre 2021 - 11:23
Société
Image
Yves Veyrier le 6 juillet 2021 à Paris
Pouvoir d'achat: le salaire n'est pas l'ennemi de l'emploi, assure Veyrier (FO)
"Arrêtons de dire que le salaire est l'ennemi de l'emploi", d'autant que le contexte est celui d'une "inflation forte", estime le secrétaire général de Force Ouvrière ...
25 janvier 2022 - 21:42
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.