Les urgences en France: François Braun sur la même ligne qu'Olivier Véran

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 08 juillet 2022 - 17:00
Image
François Braun, nouveau ministre de la Santé
Crédits
GEOFFROY VAN DER HASSELT / POOL / AFP
François Braun, nouveau ministre de la Santé.
GEOFFROY VAN DER HASSELT / POOL / AFP

Le nouveau ministre de la Santé François Braun a remis à Matignon ses propositions quant aux soins non programmés. Sa solution est la suivante : trier les patients sur le volet ! Misant sur la culpabilisation des Français, sur les masques ainsi que sur les vaccins, il s'inscrit sans trop de surprise dans la droite ligne du gouvernement précédent.

Le tri des patients ou le triomphe de la médecine

Jeudi 30 juin, lors d'une réunion de travail à Matignon en présence de Brigitte Bourguignon, de l'Assurance maladie et de la fédération d'associations de patients France Assos Santé, le président de Samu-Urgences de France a présenté un document de 60 pages qui comprend 41 propositions pour palier à une crise des urgences cet été.

Afin de limiter les entrées aux urgences, le rapport propose une régulation des admissions, soit avec un "triage paramédical à l'entrée", soit par une "régulation médicale préalable systématique", grâce au standard téléphonique du Samu. "Dans ce nouveau système, donc, une personne malade pourrait être recalée des urgences après un examen paramédical [...] réalisé par des secouristes [...] ou après avoir appelé le 15", explique le journal Marianne.

Le tiercé gagnant

En d'autres termes, si le système des urgences va si mal, c’est qu’il y a trop de patients ! François Braun se fait ainsi digne successeur d'Olivier Véran, ses propos n'étant pas sans rappeler ceux de l'ancien gouvernement : "Le meilleur moyen de soulager l'hôpital, c'est de ne pas tomber malade", nous disait Jean Castex.

Lire aussi : Un "Médecin malgré lui" réjouissant... et d'une actualité grinçante

Aujourd'hui, pas plus qu'hier, il n’est question de réintégrer les soignants suspendus, de revaloriser les salaires ou de rajouter des lits dans les hôpitaux. En revanche, le "malade potentiel", cher aux docteurs Knock et aux médecins malgré eux, se doit de poursuivre ses efforts en considérant plus sérieusement encore le port du masque, les gestes barrières ainsi que la vaccination.

Des conflits d'intérêts comme s'il en pleuvait

Au vu des résultats de cette politique sanitaire, nous sommes en droit de nous interroger quant à son efficacité. Notons à ce sujet, que le Dr Braun était chef de service du CHR de Metz en Moselle, et que cette région détient le record de morts du Covid-19. Plusieurs plaintes ont d'ailleurs été déposées contre le service du Samu que François Braun dirigeait.

Lire aussi : "Je n'ai jamais autant douté de la volonté de transparence du gouvernement" Laurence Muller-Bronn, sénatrice

Et pour couronner le tout, cet adent défenseur de la vaccination a été épinglé par certains internautes pour n'avoir pas déclaré ses conflits d’intérêts avec Novartis et AstraZeneca :

Vendredi 8 juillet, sa politique ayant d'ores et déjà été vivement critiquée, il s'est défendu de vouloir refuser des soins, assurant qu'il n'y aura pas de "non prise en charge". Et de rappeler, comme si l'on pouvait l'oublier : "Nous sommes à la 7e vague actuellement, il y en aura une 8e, il y en aura probablement une 9e [...] Il faut qu'on apprenne à vivre avec ce virus : c'est reprendre les bons gestes, c'est le lavage des mains, le gel hydroalcoolique, le port du masque quand on est dans des lieux bondés. Je demande aux Français pour ce jour de grand départ en vacances de mettre le masque dans les trains, dans les bus, dans tous les endroits où on est un peu les uns sur les autres".

À LIRE AUSSI

Image
Agnès Buzyn devant la commission d'enquête du Sénat sur le covid
Stock de masques et communication contradictoire: l'État est jugé "fautif"
Le tribunal administratif de Paris a tranché ce mardi 28 juin : l’État a fauté en n'ayant pas fait de stocks "suffisants" de masques chirurgicaux avant l’épidémie... s...
29 juin 2022 - 17:00
Société
Image
Marionnette
Du Covid à la guerre en Ukraine, les mêmes techniques de manipulation
TRIBUNE - Plusieurs pratiques de manipulation de masse utilisées lors de la crise sanitaire se reproduisent à l’identique en ce moment même en Occident concernant la g...
06 juillet 2022 - 20:15
Opinions
Image
La nouvelle ministre de la Santé Brigitte Bourguignon (c), l'ex-ministre de la Santé Olivier Véran et le nouveau ministre des Solidarités, de l'autonomie et des personnes handicapées Damien Abad (d), lors de la passation de pouvoirs au ministère de la Santé, le 21 mai 2022 à Paris
Projet de "loi Covid": encore une prolongation du passe vaccinal?  
D'aucuns pensaient que la débâcle infligée au groupe présidentiel lors des législatives allait compromettre les projets de loi liés à la crise sanitaire… Ils se sont m...
24 juin 2022 - 19:05
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.