Bernard Kron : le système de santé malade de son administration

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 24 décembre 2021 - 13:00
Image
Bernard Kron
Crédits
F. Froger / D6
Pour Bernard Kron, l'hôpital souffre de l'obésité de son administration.
F. Froger / D6

"Blouses blanches, colère noire" (éditions Max Milo) : le docteur Bernard Kron était venu nous présenter son constat et ses propositions au printemps dernier. Huit mois après, le système de santé français semble toujours aussi mal en point, voire dans un état aggravé : comment et pourquoi en est-on arrivé là ? Quels remèdes préconise-t-il ? C'est sur le plateau du "Défi de la vérité" que Bernard Kron, chirurgien, membre de l'Académie nationale de chirurgie et vice-président de l'Association des anciens Internes des Hôpitaux de Paris, est venu livrer son analyse, alors que la campagne présidentielle se met en route et qu'il espère que quelques-unes de ses propositions seront reprises par les candidats.

Convaincu que les injections anti-covid sont d'une efficacité avérée pour prévenir les "formes graves" le Dr Bernard Kron rappelle le caractère éminemment politique de ces campagnes de vaccination massives, notamment avec l'exemple d'Israël.

Loin des assertions de fonctionnaires qui imputent la saturation des hôpitaux aux non-vaccinés, qu'il juge farfelues, c'est la crise de l’hôpital qui a son attention : une crise structurelle et ancienne.

Principal problème : la difficulté des conditions de travail du personnel soignant. « On recommence à avoir des démissions à l’hôpital, car le personnel qui était extrêmement dévoué, qui dormait même parfois dans sa voiture pour ne pas contaminer sa famille en a assez que l’Assistance Publique, notamment, ne trouve pas solutions pour recruter du personnel. »

Pour Bernard Kron, l’hôpital français est malade de l’obésité de son administration, qui représente à elle seule 32% des effectifs, contre 22% en Allemagne. En supprimant un tiers des postes administratifs, cela dégagerait des fonds pour employer « 100 000 soignants supplémentaires », explique-t-il.

Il avance trois propositions concrètes pour aider à sortir de cette crise structurelle : mieux former les étudiants en médecine, raccourcir l’internat de médecine d’une ou deux années, et recruter des médecins via un concours qui serait ouvert à tous les ressortissants européens et des pays francophones.

Sera-t-il écouté par les candidats à l'élection présidentielle ? Lui n'exclut pas d'apporter son expertise à qui la demandera, quel que soit le bord politique.

Voir aussi : Requiem pour la "médecine humaniste" ? Dr Bernard Kron, l'entretien essentiel

À LIRE AUSSI

Image
kron
Requiem pour la "médecine humaniste" ? Dr Bernard Kron, l'entretien essentiel
L'entretien essentiel de Bernard Kron : auteur de "Blouses blanches, colère noire", il y détaille une analyse très complète, synthétique et pédagogique, du système san...
22 avril 2021 - 14:46
Vidéos
Image
Le professeur Raoult, à son bureau de directeur de l'IHU, le 16 novembre 2021.
Professeur Raoult : l'aventure de l'IHU, une "machine de guerre"
À quoi ressemble vraiment l'IHU Méditerranée Infection, tant célébré par les uns, tant décrié par les autres ? Quelle est sa genèse ? Sa vocation ? L'ambiance qui y rè...
21 novembre 2021 - 18:00
Vidéos
Image
Sept soignants témoignent
Sept soignants suspendus : "Ils nous empêchent de travailler alors qu'on a besoin de médecins"
REPORTAGE - Plus de 3 000 soignants sont suspendus depuis le 15 septembre car ils refusent la vaccination. Selon eux, la situation épidémique ne justifie pas une vacci...
18 septembre 2021 - 22:14
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.