Le lissage brésilien mis en cause en raison d’un composé toxique pour les reins

Auteur(s)
France-Soir
Publié le 14 juin 2024 - 17:44
Image
lissage bresilien
Crédits
Pixabay
Le lissage brésilien mis en cause en raison d’un composé toxique pour les reins
Pixabay

L’Académie nationale de médecine tire la sonnette d’alarme sur l’usage pas si anodin des produits lissants pour cheveux. En effet, une substance chimique présenterait un danger pour les utilisateurs, et notamment une insuffisance rénale chez plusieurs patients en ayant fait usage. Afin de sensibiliser sur les inquiétudes portées sur certains ingrédients, l’Académie prend le parti de publier une liste de recommandations pour que les usagers prennent les devants et se protègent des risques.  

Le célèbre lissage brésilien, pourtant si utilisé dans les techniques de permanente, voit ses promesses de cheveux brillants et sans frisottis contrebalancées par un communiqué de l’Académie nationale de médecine ce 7 juin qui remet en cause l’un des produits chimiques le composant. L’acide glyoxylique serait l’ingrédient à fuir, semblant entraîner une insuffisance rénale aigüe chez différentes patientes.  

Les méfaits se produiraient « par inhalation ou par contact cutané et oculaire ». Ainsi, les professionnels, comme les patients, sont soumis à ces risques sanitaires. La substance, utilisée pour remplacer une autre substance controversée, le formaldéhyde, ne permettrait pas de garantir un usage sans risque.  

L’étude souligne alors le « cas d’une femme de 26 ans, sans antécédent médical, qui a présenté trois épisodes consécutifs d’insuffisance rénale aiguë régressifs après un défrisage des cheveux ».  

Lors du lissage, le cuir chevelu et la peau seraient amenés à absorber l’acide présent dans des cristaux d’acide oxalique qui se forment au moment du lissage. Cette formation de cristaux viendrait se loger au niveau des tubules rénaux, et ainsi provoquer de l’insuffisance rénale aiguë. 

Autre substance utilisée cette fois-ci dans les peelings du visage, l’acide glycolique est par la même occasion mis en échec dans le rapport. Face à ces différentes problématiques de santé publique, l’Académie nationale de médecine conclut qu’il est nécessaire « de diffuser des messages d’alerte et d’information auprès des professionnels de santé, des salons de coiffure et des commerces de produits cosmétiques à base de ces acides, afin de les sensibiliser à ces risques d’insuffisance rénale aiguë se manifestant dans les 24 à 48 h après les gestes techniques. » 

Il est de plus nécessaire que les utilisateurs et utilisatrices soient informés des risques qu’ils peuvent encourir par cette pratique, comme en comprendre les symptômes avant-coureurs - douleurs abdominales aiguës, nausées, vomissements.  

Le rapport conclut sur le besoin de développer une cosméto-vigilance « permettant d’évaluer la fréquence du risque lié à l’usage de produits à base d’acides glyoxylique et glycolique, et d’établir un profil des patients les plus à risques. » 

 

À LIRE AUSSI

Image
nestlé
La riposte enclenchée par Nestlé face au marché croissant des médicaments anti-obésité
Avec l’engouement des traitements chimiques contre le surpoids, comme les antidiabétiques, détournés de leur prescription originelle et popularisés sur les réseaux soc...
23 mai 2024 - 17:40
Société
Image
myopie
Inquiétudes face à la montée de la myopie en France : il existerait des méthodes simples pour la contrer
Dans son émission sur France bleu Les conseils du Docteur Kierzek, l’urgentiste français aborde le sujet inquiétant de la myopie en abordant les solutions possibles en...
15 mai 2024 - 11:54
Société
Image
maltodextrine
La maltodextrine, ce nouveau danger, figurant parmi les sucres cachés dans l’alimentation ultra-transformée
Dans un bilan publié par l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) le 19 mars 2024 et intitulé Bilan de l’u...
03 mai 2024 - 15:50
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.