La montagne en dépôt de bilan

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 28 décembre 2020 - 14:24
Image
Ski
Crédits
Pixabay
Montagne en dépôt de bilan
Pixabay

Après les restaurateurs, les métiers de la culture, le Premier ministre jetait un sort aux métiers de la montagne en interdisant le fonctionnement des remontées mécaniques pourtant en plein air.  Au grand dam de certains puisque toutes les remontées mécaniques n’étaient pas fermées comme le funiculaire de Montmartre ou même les escalators dans le métro ou les magasins.

Ils représentent plus d’une centaine de magasins de sport et des milliers d’emplois en région Auvergne-Rhône-Alpes, dans les stations de sport d’hiver. Mais ils ne sont pas les seuls puisque dans les Pyrénées le constat est identique.

 

95% de baisse d’activité à ce jour

Ils sont sortis exsangues de l’hiver 2020, amputés d’un tiers de leur activités et Ils ont néanmoins tout mis en œuvre pour ouvrir leurs magasins dans le respect des protocoles sanitaires.  Force est aujourd’hui de constater que, malgré les efforts de communication, les stations sont vides. S’il ne devait être retenu qu’un seul chiffre, c’est celui d’une baisse de  95 % de chiffre d’affaires sur le dernier week-end.

La réouverture éventuelle le 7 janvier 2021 des remontées mécaniques ne sera pas, loin s’en faut, providentielle. Tout d’abord car cette date semble irrémédiablement compromise au regard de l’évolution du contexte sanitaire. Mais aussi et surtout car leur saison, à peine commencée, est d’ores et déjà terminée, notamment en raison de l’absence certaine des touristes étrangers qui représentent près de 50 % de leurs clients.

Il n’y aura pas de réouverture providentielle en janvier ou quelques semaines plus tard car la montagne n’est pas, comme nombre de secteurs économiques, en sursis, elle est à l’agonie, la saison d’hiver se dérobe et les pertes s’accumulent au fil des jours qui passent.

 

Des dépôts de bilan annoncés

Les dépôts de bilan en avalanche, du fait de l’interdépendance de tous les acteurs économiques de la montagne, ils ne les redoutent pas, ils les annoncent. Ce sont des territoires entiers qui se retrouveront, très prochainement, dévastés.

Ce sont des familles de saisonniers et de personnes dont c’est le métier à l’année qui se trouveront sur le carreau. Sauf si les pouvoirs publics décident de sauver ce fleuron de l’économie française, leader mondial de ce secteur, par des mesures appropriées s’inscrivant dans la durée.

Demain, il sera trop tard, car la montagne se meurt aujourd’hui. 

Un groupe de cinq personnes lance un appel au soutien Eric Laboureix Président Fondateur Groupe Elpro, David Giraud Président Groupe Skishop, Jerome Camps Président Fondateur Cara Group, Pierre Laslaz Président Fondateur Groupe Sports 1850-2300, Francis Charbonnel Président Fondateur Groupe Snow Performances. Vous pouvez soutenir leur action sur le mail sosmontagne@gmail.com

 

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.