Certaines routes nationales bientôt équipées de péages ?

Auteur(s)
S. Jouan
Publié le 17 avril 2024 - 17:51
Image
route
Crédits
Pixabay
La possibilité de privatiser les routes nationales refait surface après des allusions faites en 2020
Pixabay

La possibilité de privatiser les routes nationales refait surface après des allusions faites en 2020. C’est en effet ce que dénonce le député de La France insoumise, Antoine Léaument, en lançant une pétition afin de contrer de possibles péages à venir sur les routes nationales. 

« Les autoroutes, ça ne leur suffit pas pour faire du fric sur le dos des automobilistes ! Le gouvernement veut maintenant privatiser… les routes nationales » s’exclamait Jean-Luc Mélenchon en septembre 2020, à l’époque sur Twitter (aujourd’hui X). 

Non sans écho à ces propos, le député LFI de l’Essonne, Antoine Léaument, s’indigne lui aussi en lançant une pétition qui recueille déjà 30 000 signatures en quelques semaines seulement. Il explique auprès d’actu.fr que le « risque de privatisation des routes nationales existe bien ». 

Le premier décret apparaît le 14 août 2020, en pleine crise sanitaire, dans une publication du Journal officiel qui développe tout ceci comme étant « relatif aux conditions de classement de certaines sections de route dans la catégorie des autoroutes ». 

Cependant les freins afin d’accéder à ce statut d’autoroute, et donc devenir payant, sont censés être trop coûteux pour que la mesure soit une véritable menace. En effet, le décret d’application de la loi d’orientation des mobilités (LOM) de décembre 2019 prévoit que cette attribution se fasse dans un premier temps par « section de route ». Ainsi, pour être « classée dans la catégorie des autoroutes », cela se fait « à condition d’être située dans le prolongement direct d’une voie bénéficiant déjà du statut autoroutier ». De plus, son aménagement doit être de « 2 × 2 voies et chaussées séparées », ce qui est alors jugé « impossible ou anormalement coûteux ». 

L’ancien ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, prenait alors la parole pour expliquer que ce décret ne vise qu’à « traduire dans le droit ce qui était déjà existant dans la pratique », soit « la gestion des derniers kilomètres avant d’entrer sur l’autoroute ». Il tenait à rassurer en expliquant qu’il ne s’agit pas là « d’avancer le péage de quelques kilomètres » ou « d’augmenter le péage des autoroutes ». 

Cette mesure serait avant tout le moyen pour l’Etat de se désengager d’une partie des coûts de rénovation de ses routes qui lui serait trop coûteux. 

Le député Essonnien lance pour autant au mois de février 2024 une pétition reprenant la loi de décentralisation « 3DS » (différenciation, décentralisation, déconcentration et simplification) qui accorde aux collectivités la possibilité de gérer et d’exploiter des tronçons de routes nationales au sein de leur territoire. Ce que dénonce le député, c’est alors le fait qu’on abandonne le sujet au seul choix des régions, sans même interroger leur capacité à assumer ces nouvelles compétences comme le coût de ces infrastructures. Une méthode d’application qui semble aujourd’hui monnaie courante.

À LIRE AUSSI

Image
Le ministre délégué chargé des Comptes publics Gabriel Attal à La Grande Motte dans l'Hérault le 25
Cannabis : les tests salivaires en pleine rue envisagés par le gouvernement
CANNABIS - Lors d’une réunion le soir du mardi 9 avril, le Premier Ministre, Gabriel Attal, aurait soumis l’idée d’autoriser les forces de l’ordre à pratiquer des test...
12 avril 2024 - 10:08
Politique
Image
liberté
Restrictions des libertés individuelles et numériques : le gouvernement met les bouchées doubles
Se dirige-t-on en France, et dans l’indifférence générale, vers un régime autoritaire ? Si l’on assiste depuis 2015 à une boulimie législative sur tout ce qui a trait ...
11 avril 2024 - 10:42
Politique
Image
Réforme européenne du permis de conduire
Réforme du permis de conduire : l’idée de contrôle médical retoquée par le Parlement européen
TRANSPORT - Mercredi 28 février, au Parlement européen, la proposition de réforme du permis de conduire portée par la députée écologiste Karima Delli n’a pas convaincu...
01 mars 2024 - 12:05
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambiguë, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, ...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
26/05 à 11:11
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.