Faux BRAV-M chez Hanouna : le préfet de police dénonce une séquence qui "discrédite" l'unité

Auteur:
 
AFP - Paris
Publié le 04 avril 2023 - 00:34
Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse)
Image
Crédits
AFP/Archives - Ludovic MARIN
Le préfet de police de Paris, Laurent Nuñez, le 27 mars 2023 à Paris.
AFP/Archives - Ludovic MARIN

La présence de quatre personnes présentées à tort comme membres de la BRAV-M dans l'émission TPMP de Cyril Hanouna "jette le discrédit" sur cette unité, a regretté lundi le préfet de police de Paris Laurent Nuñez invité de l'émission sur C8, confirmant qu'une enquête est en cours.

"Il y a une enquête administrative en cours", menée par l'IGPN, la police des polices, a dit M. Nuñez. "Il y aura probablement une enquête judiciaire qui sera ouverte", a-t-il ajouté, en rappelant avoir saisi la justice après la séquence.

Vendredi soir, sur le plateau de "Touche pas à mon poste", trois hommes et une femme, encagoulés, une capuche noire sur la tête et la voix modifiée, un brassard orange marqué police au bras, se sont présentés pour certains comme membres de la BRAV-M, la Brigade de répression des actions violentes motorisée.

Cette unité de policiers à moto est depuis plusieurs jours sous le feu des critiques, accusée de violences sur les manifestants contre la réforme des retraites.

En tant que "préfet de police, quand je vois cette séquence, je considère que ça jette le discrédit sur la BRAV-M, que je dirige", a déclaré Laurent Nuñez, qui était présent sur le plateau sur proposition du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

"Quand un fonctionnaire qui a été révoqué parle au nom de la Brav-M, pour moi c'est un problème", a ajouté le préfet Nuñez, dénonçant également le "non respect du devoir de réserve" des autres fonctionnaires.

Dès vendredi soir, il avait annoncé l'ouverture d'une enquête administrative en assurant que "les premiers éléments en possession" de la préfecture de police laissaient "à penser que ces personnes n'appartiennent pas à la BRAV-M".

Selon des sources concordantes à l'AFP, aucun n'est membre de la BRAV-M. Un prénommé Cédric, qui s'est présenté comme le porte-parole, a été révoqué de la police nationale en décembre 2022.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.