Une gare majeure du Grand Paris Express sort de terre à Noisy-Champs

Auteur:
 
France-Soir, avec AFP
Publié le 12 mai 2023 - 17:45
Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse)
Image
TP Société française
Crédits
F. Froger / Z9, pour FranceSoir
F. Froger / Z9, pour FranceSoir

DÉPÊCHE — Deux spirales qui s'unissent, pour symboliser de nouvelles liaisons tant attendues par 12 millions de Franciliens : à Noisy-Champs, une future gare du Grand Paris Express sort de terre, même s'il faudra patienter encore des années pour sa mise en service.

À mi-chemin entre Paris et Disneyland, Franciliens et touristes assis dans le RER A ne se doutent pas de ce qui se trame sous leurs pieds et au-dessus de leur tête quand la rame s'arrête à la jonction de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) et Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne).

Autour de l'actuelle gare, palissades et barrières laissent à peine entrevoir le chantier en cours, sur lequel ouvriers et machines s'activent pendant une visite de presse vendredi, qui précède une ouverture du site au grand public samedi.

Car sous la ligne de train la plus empruntée d'Europe, avec plus d'un million de voyageurs par jour, se trouve, perpendiculairement à 21 m de profondeur, le quai du terminus de la future ligne 16, qui ira jusqu'à Saint-Denis Pleyel.

Le quai en béton est déjà construit, les rails déjà posés, mais le gros de l'aménagement reste à faire. Tout comme celui, superposé six mètres plus haut, de la ligne 15, une grande liaison circulaire autour de la capitale.

Au-dessus du RER A, enveloppé en 2018 d'une carapace de béton afin de permettre les travaux autour, le dôme voulu par l'architecte Jean-Marie Duthilleul est dressé et s'apprête à recevoir sa "gloriette", une pointe en spirale posée pour l'heure en plein chantier.

Ce dôme est formé "de deux spirales qui s'emmêlent l'une dans l'autre pour signifier, au-delà des limites administratives, que les populations sont réunies ici par le même outil qui leur permet d'aller dans tout le Grand Paris", explique l'architecte.

La structure légère, avec ses "fines armatures métalliques" et ses spirales aux "bardages en mélèze", une famille de conifères, doit "amener de la lumière" et donner l'impression qu'"on est dans la forêt", ajoute M. Duthilleul.

De même, le tunnel nord-sud ayant été creusé depuis la surface et non en sous-sol, la gare sera reliée aux bois environnants "par des grandes pentes" végétalisées, explique-t-il. "Au bout du quai, on verra des arbres".

La gare étendue, prévue pour accueillir 150 000 voyageurs par jour, doit entrer en service fin 2025 pour la ligne 15 et en 2028 pour la 16.

Les 200 kilomètres du Grand Paris Express comprennent quatre lignes nouvelles de métro automatique, numérotées de 15 à 18, ainsi que des prolongements des lignes 11 et 14.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.