La fin des trottinettes en libre-service à Paris

Auteur(s)
France-Soir, avec AFP
Publié le 31 août 2023 - 12:35
Image
Crédits
AFP/Archives - -
AFP/Archives - -

DÉPÊCHE — Dès le 1ᵉʳ septembre, les trottinettes électriques en libre-service seront bannies de la capitale, suite à un "vote populaire" exceptionnel organisé par la Ville.

Il faut croire qu'en cinq ans d'existence, ces petits bolides ont eu le temps de se faire des ennemis acharnés. Avec seulement 7,46 % des personnes inscrites sur les listes électorales, 90 % des voix ont voté pour leur interdiction, essentiellement pour des questions de sécurité. Même Anne Hidalgo a fait campagne pour le vote "contre" afin de réduire "les nuisances".

Si bien que les trois opérateurs, Lime, Tier et Dott, ont perdu leur autorisation d'occupation de l'espace public. Depuis août, les 15.000 engins ont donc été progressivement retirés des rues pour être envoyés dans d'autres villes.

Il y a fort à parier pour que les vélos prennent le relais. "Le développement du vélo est en pleine croissance", avec "des perspectives (...) très intéressantes", confirme M. Miraillès, de Lime, qui propose 10.000 vélos.

Autres solutions : l'achat ou la location. C'est ce qu'espère la société Volt. "Ce n'est pas du tout du libre-service", assure à l'AFP Grégory Coillot, fondateur de l'entreprise. Volt veut proposer "à ceux qui utilisaient au quotidien" les trottinettes en libre-service, et "même aux touristes", d'en louer "aussi en vue des Jeux olympiques". "L'arrêt du free-floating va accélérer fortement la demande de location", estime-t-il, désirant s'implanter avec 1.000 à 2.000 trottinettes au total, surtout "sur les points cruciaux où il y avait cette demande très importante" en libre-service.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.