Cryptojacking : les hackers attaquent aussi les objets connectés pour miner des crypto monnaies

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 08 septembre 2021 - 17:40
Image
Google Home, l'assistant personnel intelligent
Crédits
©Capture d'écran YouTube/ Google France
Les caméras connectées, qui disposent de processeurs puissants, sont les objets connectés parfaits pour les pirates qui veulent “miner” en secret la cryptomonnaie
©Capture d'écran YouTube/ Google France

Les acteurs de la cryptomonnaie investissent de plus en plus d'argent pour résoudre les problèmes mathématiques qui permettent de créer des bitcoins. Cela exige beaucoup de puissance de traitement informatique et d'électricité pour augmenter les chances des “mineurs” d'être rentables. Pour trouver ces ressources, cryptojacking permet aux hackers de s’approprier les ordinateurs, mais aussi les objets connectés, pour utiliser leur puissance de calcul.

Les caméras connectées, principales proies des cryptojackers

Les caméras connectées, qui disposent de processeurs puissants, sont les objets connectés parfaits pour les pirates qui veulent “miner” en secret la cryptomonnaie grâce à la puissance informatique de leurs victimes. D’autres objets connectés sont intéressants pour les hackers, comme les enceintes intelligentes. Célia Garcia-Montero, journaliste spécialisée dans les objets connectés au JDN, explique dans un article que ce type d’objet phare de la “smarthome” et des entreprises, peuvent, s'ils ne sont pas assez protégés, être facilement détournés par des hackers.

Comment éviter le Cryptojacking ?

Il est difficile de détecter une intrusion, mais pas impossible. "Les appareils se mettront à chauffer et à envoyer des data en flux tendu", indique Sylvain Guilley, de Secure-IC. Benaissa Ouelaali, de Magellan Partners, recommande de cartographier ses objets connectés pour en effectuer une supervision et savoir combien on en a, où ils sont situés et si on a bien appliqué les règles de sécurité recommandées. Bonne nouvelle, en France, la plupart des appareils sont connectés en Bluetooth ou en Sigfox, avec des débits qui rendent impossibles ces attaques. Cependant, le déploiement plus large de la 5G pourrait changer la donne. Pour le cryptojacking des ordinateurs, des programmes spécialisés, comme « No Coin » et « MinerBlock », bloquent les activités de minage dans les navigateurs populaires.

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.