Déserts médicaux : Bientôt des centres de télémédecine dans 300 gares SNCF

Auteur(s)
France-Soir, avec AFP
Publié le 17 novembre 2023 - 14:25
Image
Des voyageurs font la queue devant l'entrée d'une boutique SNCF à la Gare de Lyon, lors d'une grève
Crédits
AFP/Archives - STEPHANE DE SAKUTIN
Des voyageurs font la queue devant l'entrée d'une boutique SNCF à la Gare de Lyon, lors d'une grève Des voyageurs font la queue devant l'entrée d'une boutique SNCF à la Gare de Lyon.
AFP/Archives - STEPHANE DE SAKUTIN

Afin de lutter contre les déserts médicaux, la SNCF prévoit de déployer des espaces de télémédecine dans quelque 300 gares d'ici à 2028. L'idée, c'est de proposer un dispositif de téléconsultation rapide et efficace à ceux qui n'ont pas d'autres endroits où aller pour être guidés.

"Dix millions de personnes passent dans les gares chaque jour et 90% de la population vit à moins de dix km d'une gare", a souligné Raphaël Poli, directeur général retail chez SNCF Gares et Connexions, afin de justifier la pertinence du dispositif. Il a expliqué que les gares concernées seront "situées dans les zones d'intervention prioritaires (ZIP) et les zones d'aménagement concertées (ZAC), caractérisées par une offre de soins insuffisante et une difficulté d'accès aux soins".

Cette initiative n'est pas sans rappeler les centres de dépistages du Covid-19, qui avaient été déployés sur les points clefs un peu partout en France. D'ailleurs, la SNCF a choisi la société Loxamed pour développer ces solutions, elle qui avait justement installé des centres de dépistage sur les parvis des grandes gares françaises fin 2020.

Dans un premier temps, les espaces de télémédecine seront installés dans "des boxes de 15 m² sur les parvis des gares, le temps des travaux dans les gares", a indiqué Arnaud Molinié, président de Loxamed, tout en promettant "des endroits confortables, accueillants, pour bien prendre en main les patients en téléconsultation".

Un infirmier diplômé d'État sera toujours présent sur place et le patient sera "examiné à distance par un médecin exerçant sur le territoire français", selon SNCF Gares et Connexions.

Loxamed s'adressera aux Unions régionales des professionnels de santé (URPS) afin de trouver des infirmiers libéraux disponibles pour participer au dispositif et des médecins libéraux "qui pourraient dégager du temps pour ça", a détaillé Arnaud Molinié.

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.