Covid-19 : une situation jugée « très inquiétante » dans dix pays de l’Union européenne

Auteur(s)
Marc Antognetti, pour FranceSoir
Publié le 18 novembre 2021 - 14:36
Image
Europe Virus
Crédits
Pixabay / FS
L'Europe dans l'éternelle tourmente sanitaire.
Pixabay / FS

Malgré un taux de vaccination relativement élevé, la situation épidémiologique semble une nouvelle fois se dégrader en Europe, où deux millions de cas ont été détectés au cours de la semaine écoulée. Le centre européen de contrôle des maladies (ECDC) a indiqué, dans sa dernière évaluation des risques que la situation est considérée comme « très inquiétante » dans dix pays et « inquiétante » dans dix autres (voir pages 5 et 6 du rapport). Étonnamment, la France est pour le moment épargnée.

Selon l’ECDE, la situation épidémiologique est actuellement caractérisée par une hausse rapide et importante des cas, et un taux de mortalité faible, mais en lente hausse. Ainsi, l’ECDE a classé les pays de l’Union européenne en quatre catégories en fonction du nombre de cas, d’hospitalisations et de morts.

« Le nombre d’hospitalisations et de morts devrait augmenter au cours des deux prochaines semaines »

Les pays dont la situation est considérée comme « très inquiétante » sont les Pays-Bas, la Belgique, la Pologne, la Bulgarie, la Croatie, la Grèce, la Hongrie, la République tchèque, l’Estonie et la Slovénie. Selon l’agence, le nombre d’hospitalisations et de morts devrait augmenter de 50 % au cours des deux prochaines semaines dans ces pays. Afin d’endiguer la situation, certains pays ont pris des mesures fortes. Les Pays-Bas ont réinstauré un confinement partiel avec notamment la fermeture des bars, restaurants et magasins essentiels à 20 heures. Les magasins non essentiels devront, eux, fermer à 18 heures.

Une situation jugée « inquiétante » dans dix autres pays de l’union

La situation semble également préoccupante en Allemagne, Autriche, Danemark, Finlande, Irlande, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Roumanie et Slovaquie. Ces pays réfléchissement à de nouvelles mesures sanitaires à mettre en place. À ce titre, le gouvernement autrichien a franchi une étape encore jamais vue en annonçant vendredi 12 novembre que les non-vaccinés ne pourront  sortir de chez eux que pour aller travailler ou faire des courses. Annonces qui n'ont pas fait l'unanimité auprès de la population.

Lire aussi : Un mauvais vent se lève contre les non-vaccinés en Europe... et en France ?

La France est actuellement dans la catégorie « inquiétude modérée » en compagnie de Chypre et du Portugal. Cela n'a pas empêché Gabriel Attal d'affirmer ce mercredi 17 novembre au sortir du conseil des ministres : "La cinquième vague est là [...] Partout l'épidémie accélère et le virus reprend du terrain". Pourtant, l'an passé à la même époque, plus de 33 000 malades du Covid-19 étaient hospitalisés, contre seulement 7 500 aujourd'hui. Pour le porte-parole du gouvernement, pas de doute : ces chiffres relativement rassurants résultent de "l'efficacité du vaccin". Aussi, aucune mesure supplémentaire - et notamment le confinement - n'est pour le moment envisagé par les autorités. "Même si par principe, le gouvernement n'exclut rien", a confié le même Gabriel Attal, samedi dernier sur France 2, dans l'émission On est en direct.

L’Italie, l’Espagne, la Suède et Malte semblent quant à eux épargnés et sont classés dans la catégorie « inquiétude faible ». Au vu des échanges transfrontaliers, il est à prévoir que les situations épidémiologiques des pays en catégories « inquiétude modérée » ou « inquiétude faible » évoluent rapidement vers des situations plus préoccupantes.

À LIRE AUSSI

Image
Malade du Covid placé sous assistance respiratoire à l'hôpital près de Papeete, le 3 septembre 2021
Panique dans la matrice : le Covid n'a représenté que 2% des hospitalisations en 2020 ?
Depuis deux jours, la statistique est abondamment commentée sur les réseaux sociaux : en 2020, seuls 2% des patients hospitalisés en France l’ont été en raison du Covi...
12 novembre 2021 - 14:53
Société
Image
Doshi
"Il y a quelque chose qui ne colle pas" : le pavé dans la mare du Pr Peter Doshi
La semaine dernière, le sénateur républicain du Wisconsin, Ron Johnson, a réuni un panel d’une dizaine d’experts pour évoquer les conséquences désastreuses de la polit...
09 novembre 2021 - 11:22
Politique
Image
Pierre Lecot 3
Reprendre et comprendre le cours de l’histoire de la crise Covid-19
TRIBUNE — Troisième et dernière partie du dossier de Pierre Lecot, intitulé "Covid-19 : Virus mortel ou mauvaises décisions ?" Retrouvez la deuxième ici. Comme pour l...
17 novembre 2021 - 20:20
Vidéos

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
sarko
Nicolas Sarkozy, lapin bling-bling mariné dans des affaires en tous genres
PORTRAIT CRACHE - Que dire de Sarko, tant cet homme a défrayé la chronique, de procès-verbaux en registres de tribunaux ... ? Tout ou rien ... Cet ancien président, mi...
21 juillet 2024 - 10:13
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.