La cybersécurité, domaine d’avenir qui peine à recruter, cherche des informaticiens

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 02 mai 2022 - 16:44
Image
Les données médicales sensibles de près de 500.000 personnes circulent sur internet
Crédits
© Philippe Huguen / AFP/Archives
3,5 millions de postes en cybersécurité ne seraient pas pourvus dans le monde en 2021.
© Philippe Huguen / AFP/Archives

Le contexte actuel lié à la pandémie, le télétravail, et les changements géopolitiques engendrent un bourdonnement constant de chaos, dans lequel les cybercriminels prospèrent. Selon un récent rapport d'IBM Security® X-Force® les cybercriminels utilisent les événements chaotiques actuels de manière opportuniste pour adopter des tactiques et des techniques visant à infiltrer des organisations à travers le monde. Cette hausse des crises de sécurité informatique s’accompagne bien sûr d’un besoin de s’appuyer sur l'expertise des professionnels pour faire face aux attaques. La cybersécurité est plus que jamais un secteur d’avenir.

Une augmentation de 33% du nombre d'incidents causés par des exploitations de vulnérabilités de 2020 à 2021

Selon le même rapport, le monde a connu 33% d’incidents de plus qu’en 2020, et quatre des cinq principales vulnérabilités exploitées en 2021 étaient de nouvelles vulnérabilités. Cela montre que cette branche de la délinquance est dynamique et s’actualise à grande vitesse. Les structures publiques et privées ont plus que jamais besoin de sécuriser leurs systèmes d’information. La France n’est pas du tout épargnée par cette tendance, où les piratages ont augmenté de 255 % entre 2019 et 2020 selon l’Autorité nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI). En 2021, alors que 69% des cyberattaques visaient les entreprises, 11 % des cyberattaques ont concerné des hôpitaux et 20 % des collectivités territoriales.

Un domaine très lucratif, pour des professionnels de la cybersécurité avec des profils très variés

Les entreprises et services publics ont donc intérêt à protéger et gérer leurs systèmes d’information, faisant du domaine de la cybersécurité un secteur très lucratif et en pleine croissance. Pour étudier cela, l’ANSSI a lancé un Observatoire des métiers de la cybersécurité. À l’aide d’une enquête, menée auprès de 2 381 professionnels de la cybersécurité, le rapport montre les tendances concernant les profils types, la formation, l’expérience, le recrutement, la rémunération ou encore l’épanouissement au travail. Selon ce rapport la cybersécurité est un domaine qui se caractérise par une forte intégration de nouveaux profils. Les professionnels de la cybersécurité n’ont pas une très grande ancienneté. Au niveau global, 45 % des professionnels de la cybersécurité ont moins de 5 ans d'expérience dans leurs postes. Il s’agit de profils à la fois jeunes, mais également de personnes plus âgées, en reconversion. Leur rémunération est également très variable, liée la taille de structure qui les embauche. Plus de 40 % des répondants les moins rémunérés (moins de 35 000 € bruts par an) travaillent dans des organisations de moins de 250 salariés, alors que plus de 63 % des professionnels les plus rémunérés (75 000 € et plus annuellement) sont employés dans des structures de 1 000 salariés et plus.

Un campus cyber ouvre ses portes à la Défense

Selon une étude réalisée fin 2020 par le cabinet PWC 3,5 millions de postes en cybersécurité ne seraient pas pourvus dans le monde en 2021. En France, 61 % des entreprises interrogées prévoyaient d’augmenter leurs effectifs en 2021, mais sans succès, car les professionnels de ce domaine sont rares. Pour combler le manque de formation dans ce domaine, début février dernier, Bruno Lemaire inaugure le « Campus Cyber ». Dans une tour de la Défense, cet espace vise à réunir entreprises, services de l’État, instituts de recherche et des écoles spécialisées pour mutualiser les ressources afin de répondre à la menace en matière de cybersécurité. Des groupes de travail explorent les solutions existantes ou à inventer pour se protéger des cyberattaques.

Cybersécurité en énergie, EDF recrute

Le secteur de l’énergie est un des secteurs les plus visés. Alors que ce secteur est en pleine transformation numérique pour moderniser la production, la transformation, le stockage, le transport et la consommation de l’énergie, un grand nombre de dispositifs informatiques sont déployés sur toute la chaîne de production, déclenchant une explosion sans précédent des données, ce qui expose l’industrie énergétique à des risques cyber accrus. La cybersécurité est donc désormais une priorité du secteur de l’énergie. Selon Olivier Ligneul, directeur Cybersécurité du groupe EDF, environ 200.000 postes de travail sont à pourvoir aujourd'hui. Et les profils ne sont pas uniquement liés à l'informatique : gestion de projets, gestion, affaires, les spécialisations sont variées. “La cybersécurité n’est pas uniquement l’apanage de purs experts ou d’informaticiens !” s’exclame Paran Ossia, responsable coordination RH de la filière SI pour la DSI du groupe EDF.

À LIRE AUSSI

Image
Le président Emmanuel Macron, le 17 février 2021 à l'Elysée, à Paris
Cybersécurité: Macron présente la stratégie française
Face à la multiplication des cyberattaques, Emmanuel Macron présentera jeudi à midi la stratégie française en matière de cybersécurité, après un échange par visio-conf...
17 février 2021 - 22:36
Image
Visioconférence
Cybersécurité: flouter ou cacher ses épaules en visio, pour éviter d’être piraté
Avec le confinement, les téléconférences et les entretiens Zoom reviennent sur le devant de la scène. Il faut donc à nouveau redoubler d’attention en matière de cybers...
10 novembre 2020 - 13:15
Société
Image
Le pirate informatique Gaël Musquet montre une antenne utilisée pour pirater une voiture durant le championnat de hackers BreizhCTF, à Rennes le 1 avril 2022
Cybersécurité: pirater une voiture, simple comme bonjour, selon un hacker
"Cette voiture, elle se conduit avec les pieds et les mains. Et pourtant, elle a aussi été conduite par mon téléphone", assure Gaël Musquet, hacker "éthique" spécialis...
02 avril 2022 - 15:20
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.