Pédocriminalité : l’Église va vendre des biens pour indemniser les victimes

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 23 novembre 2021 - 13:30
Image
Mgr Eric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques (CEF), le 5 octobre 2021 à Paris
Crédits
© THOMAS COEX / POOL/AFP
Mgr Éric de Moulins-Beaufort
© THOMAS COEX / POOL/AFP

Un mois après la publication du rapport Sauvé sur les abus sexuels dans l’Église, les évêques réunis en conférence épiscopale à Lourdes ont annoncé la vente « de biens immobiliers ou mobiliers » pour financer le fonds d’aide aux victimes.

216 000 victimes depuis les années 50

C’était une décision attendue des victimes d’abus sexuels de la part de prêtres. Lundi, les évêques de France en ont dit plus sur les modalités d’indemnisation. Réunis à Lourdes pour leur conférence épiscopale annuelle, ils ont annoncé la vente « de biens immobiliser ou mobiliers » pour financer le fonds d’aide aux victimes.

Cette décision intervient dans un contexte explosif pour l’Église de France, accablée par les conclusions de la commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (Ciase). Présidée par le haut fonctionnaire Jean-Marc Sauvé, elle a publié un rapport il y a tout juste un mois dans lequel elle décompte au moins 216 000 mineurs agressés par un prêtre ou un religieux en France depuis les années 1950, 330 000 en comptant les agresseurs laïcs en lien avec les institutions de l’Église.

« L’Église du Christ ne peut être porteuse de mort »

« Cette assemblée plénière a été forte, intense et nous sommes passés par des moments très variés, car nous portions le choc de ce que nous avions découvert », a déclaré en conférence de presse Mgr Éric de Moulins-Beaufort, le président de la Conférence des évêques de France (CEF). « Nous avons compris, étant donné l’ampleur de ce que la Ciase nous mettait sous les yeux, qu’il fallait aller jusqu’au bout et nous sommes heureux de l’avoir fait même si le constat est terrible. L’Église du Christ ne peut être porteuse de mort, c’est tout un système qui s’est perverti et des personnes qui n’ont pas été écoutées ni entendues », a-t-il ajouté.

Le fonds d’indemnisation des victimes de prêtres pédocriminels sera alimenté de « biens immobiliers et mobiliers de la CEF et des diocèses ». « Nous allons utiliser les réserves de secours dont nous pouvons disposer et souscrire un emprunt s’il le faut », a prévenu Mgr Éric de Moulins-Beaufort.

Deux instances dédiées à la reconnaissance des victimes créées

Le président de la CEF a également annoncé la création d’une « instance nationale indépendante de reconnaissance et de réparation » pour les victimes de pédocriminalité. Présidée par Marie Derain de Vaucresson, juriste et adjointe du défenseur des droits de 2011 à 2014, elle a pour mission d’indemniser chacune des victimes. « C'est important que ce ne soit pas directement l'Église qui indemnise les victimes. Cela va être individualisé, ce ne sera pas en fonction de l'infraction subie mais plutôt du préjudice pour la personne victime, sur le mal qu'elles ont subi durant toute leur vie", estime Agnès Chareton, journaliste au Pèlerin magazine, citée par BFM.

Réunis ce vendredi en assemblée générale à Lourdes, les responsables de la Conférence des religieux et religieuses de France (Corref) ont également voté pour la création d’une commission indépendante de reconnaissance et de réparation. Indépendante de la structure créée plus tôt, elle sera dédiée à la reconnaissance de la parole des victimes et aura pour mission de « faire médiation » entre elles et les congrégations concernées par leurs témoignages.

À LIRE AUSSI

Image
Karl Zéro, au Défi de la vérité
Pédocriminalité : "Leur terreur, c'est que les gens descendent dans les rues pour ça" Karl Zéro
De Nulle part ailleurs au Vrai Journal, Karl Zéro s’est fait connaître et aimer du public français pour l’originalité de ses interventions, qui mêlaient information et...
02 novembre 2021 - 19:10
Vidéos
Image
Jean-Marc Sauvé photographié le 28 septembre 2021 à Paris
Accablant, un rapport révèle l'ampleur de la pédocriminalité dans l'Eglise de France
Une commission indépendante qui a enquêté sur les violences sexuelles au sein de l'Eglise catholique de France a estimé mardi à 216.000 le nombre de mineurs victimes ...
05 octobre 2021 - 02:18
Image
bénitier
La révolution numérique arrive à l'Église avec le bénitier « sans contact »
Alors que la pandémie a accéléré le déploiement des technologies numériques pour privilégier les transactions à distance et favoriser le sans contact, l’Église se mode...
17 juin 2021 - 12:56
Lifestyle

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.