Menacée de mort, Ophélie Meunier a été placée sous protection policière

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 03 février 2022 - 19:15
Image
Ophélie Meunier
Crédits
Franck Fife/AFP
Ophélie Meunier, présentatrice de "Zone interdite".
Franck Fife/AFP

Poupées sans visage, enfants voilés, séparation entre les garçons et les filles, clientélisme électoral, les images du documentaire de "Zone interdite" sur l’islam radical diffusé le 23 janvier ont suscité de vives réactions, en particulier chez les candidats à la présidentielle. « La droite criant à l’islamisation, la gauche dénonçant une enquête à charge », relatait le journal Libération.

Suite à la diffusion de ce programme, la présentatrice de "Zone interdite" Ophélie Meunier, ainsi que le juriste Amine Elbahi qui intervenait dans le documentaire pour dénoncer les agissements islamistes, ont reçu des menaces de mort. Ils ont immédiatement été placés sous protection policière.

Peu surprise des réactions violentes que son documentaire a suscitées, Ophélie Meunier a déclaré qu’il était « important que l’on puisse dénoncer une idéologie dangereuse sans être taxé d’islamophobie. » Pourtant, le producteur de l’émission Toni Comiti déplore un manque de soutien de la profession : « Nos confrères, les associations de journalistes, les syndicats ne nous soutiennent pas beaucoup », a-t-il regretté.

Dénonçant le manque de courage de nombreux médias qui ont choisi de détourner le regard de ces sujets sensibles, l’avocat de Tony Comiti Productions, Richard Malka, rappelle que « ce qui fait qu'on est en danger, c'est qu'on est seul. S'il y a 1 000 personnes qui disent la même chose, alors il n'y a plus de menace possible, il n'y a plus de cible possible. C'est d'être ensemble, courageux, debout, refusant les pressions qui fait que l'on répondra à ces terroristes intellectuels. »

Finalement, plusieurs sociétés de journalistes finiront par exprimer leur soutien à Ophélie Meunier. Parmi elles, le Figaro, le Parisien, France 2, LCI et d’autres.

La liberté d’expression est le résultat de nombreux et longs combats, et ne peut être empêchée en démocratie. Nous ne devons jamais laisser gagner ceux qui veulent nous empêcher dans notre mission d’informer. C'est la raison pour laquelle nous apportons notre vif soutien à Ophélie Meunier et ses collègues, à son producteur Toni Comiti ainsi qu’à Amine Elbahi.

« Notre liberté dépend de la liberté de la presse, et elle ne saurait être limitée sans être perdue. » Thomas Jefferson (1743-1826).

À LIRE AUSSI

Image
Xavier Azalbert SudRadio
"La liberté d’expression a un coût, un prix, une valeur et une temporalité" EDITO
Depuis quelques mois, chez FranceSoir nous essayons de relever le challenge de combiner information, journalisme, expertise et citoyenneté au travers d’un modèle nouve...
26 février 2021 - 19:13
Opinions
Image
Arnaud Dimeglio, au Défi de la vérité
La liberté d'information à l'épreuve d'une commission ? Arnaud Dimeglio au Défi de la vérité
Arnaud Dimeglio a relevé le défi ! Avocat au barreau de Montpellier, spécialisé dans les nouvelles technologies, le droit de la communication et le droit de la proprié...
12 octobre 2021 - 21:08
Vidéos
Image
Gabriel Attal
"Les devoirs passent avant les droits" : politiques et intellectuels accusent le gouvernement de "fascisme"
Une énième déclaration émanant du gouvernement fait polémique. Au cours d’une interview dans Le Parisien, Gabriel Attal a expliqué qu’Emmanuel Macron, « dans l'après-C...
01 février 2022 - 18:50
Politique

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.